Notre approche pour aider les entreprises en termes de BFR

Trop souvent défini comme le montant de cash nécessaire au financement du cycle d’exploitation, le BFR a presque toujours 2 composantes :

  • le véritable besoin incontournable et nécessaire pour l’activité (BFR vert)
  • le besoin qu’il faut aussi financer mais qui n’existe qu’en raison d’un focus insuffisant, qui n’est donc pas strictement nécessaire (BFR rouge)

Notre approche, aider les entreprises à :

Identifier rapidement la contribution du besoin non nécessaire, sur une partie ou l’ensemble du BFR

Quoi ?

  • Comprendre les facteurs explicatifs du niveau de BFR
  • Analyser les processus opérationnels (ventes, achats, production et distribution) sous l’angle cash
  • Qualifier la performance et identifier les causes de sous performance
  • Dimensionner le potentiel d’amélioration en cash et les écarts par rapport aux meilleures pratiques
  • Structurer le plan d’actions détaillé

Comment ?

  • Analyser les données chiffrées
  • Recueillir les pratiques auprès des opérationnels
  • Partager les constats avec les opérationnels
  • Obtenir l’accord sur les potentiels et le plan d’actions détaillé

View more

Convertir réellement en cash les potentiels identifiés et pérenniser cette nouvelle performance

1* : actions « quick wins » mais à vocation pérenne orientées correction, résolution, … Ex : résolution des litiges, réduction du retard de paiement, revue des paramètres de gestion de stock, action stocks obsolètes, …

2** : actions structurantes modifiant les conditions du business, l’organisation ou les modèles économiques exemples : programme de renégociation des termes de paiement, réduction du nombre d’entrepôts, mise en place du reverse factoring, …

Accompagner les équipes client dans la mise en œuvre des actions « quick wins » ou structurantes, c’est apporter une réelle assistance opérationnelle dans la phase projet, pour

  • le dimensionnement et l’évolution des organisations
  • la formalisation de processus et procédures optimisés
  • une meilleure intégration de la dimension cash dans les conditions commerciales
  • la mise en place ou l’évolution du paramétrage de systèmes d’information métier
  • le déploiement de nouveaux indicateurs et reportings, pour mesurer performance, conformité et coûts de gestion
  • le transfert des bonnes pratiques et de la culture cash par la formation et la sensibilisation
  • la prévention des dérives et le pilotage de l’avancement
  • la pérennité des résultats une fois le projet terminé

View more

Contactez-nous

François Guilbaud

François Guilbaud

Directeur Pôle Transactions, PwC France

Tel : +33 1 56 57 85 37

Suivez-nous !
Masquer