Quelle stratégie data pour les entreprises à l’ère du Big Data ?

Retour sur les trois interventions des experts Data & Analytics de PwC France au salon Big Data 2018 (12 et 13 mars 2018)

En écho aux enjeux réglementaires et de digitalisation croissante des écosystèmes, trois sujets permettant d’y apporter des réponses ont été mis en lumière lors du Salon Big Data Paris :

  • Gouvernance des données comme accélérateur des nouveaux usages des données; le cas des banques et des assureurs
  • Audit des algorithmes pour établir la confiance, facteur majeur de succès des transformations ‘data driven’, et de la conformité
  • Process Intelligence comme vecteur de performance et de pilotage des processus par les données, le cas des processus Achats

Gouvernance des données, accélérateur des usages des données

L’avalanche réglementaire a poussé les banques et les assureurs à mettre en place ou renforcer un dispositif de gouvernance des données pérenne. Un signe révélateur de cette pérennité est que 75%1 des acteurs du monde de la banque et de l’assurance ont nommé ou créé un poste de CDO (Chief Data Officer).

La motivation à investir a reposé (et repose encore) sur deux facteurs majeurs: la multiplication des données à traiter (de plus en plus fines) et l’injonction des réglementations à maîtriser les données et leurs processus de production.

Nous pouvons y ajouter une motivation financière non négligeable. En effet, plus de 320 milliards de dollars d’amendes ont été payées par les banques depuis la crise, ce qu’un dispositif de gouvernance des données permet de réduire pour tous les cas où la non maîtrise de la donnée était en cause (notamment certains cas de fraude).

Une connaissance et une qualité croissante des données ouvrent aussi des possibilités qui ne sont pas toujours perçues: elles permettent d’imaginer des nouveaux  usages pour ces données. L’enjeu actuel est de transformer une nécessité réglementaire qui a demandé des investissements massifs en une gouvernance qui facilite le time to usage de la donnée.

Dès maintenant, les données réglementaires qui sont sous pilotage peuvent faire l’objet d’usages créateurs de valeur (réduction des actifs pondérés, amélioration du provisionnement, augmentation du taux d’équipement des clients,....).
Les chantiers à venir concernent la valorisation des données, en interne et dans un écosystème ouvert, où la gouvernance de la donnée est un sine qua non.

1The evolving mandate of the Chief Data Officer, étude PwC, 2017

« La maîtrise de la qualité des données est donc devenue l’objectif essentiel du secteur. La question de la gouvernance de la donnée et sa réglementation ne doit pas être perçue comme une contrainte mais, au contraire, comme une opportunité pour les entreprises qui peuvent profiter du potentiel de transformation offert par ces données. »

Equipe - Data & Analytics PwC France

Process Intelligence, vecteur de performance et de pilotage des processus par les données

Comprendre, Optimiser et Piloter vos processus : voilà notre proposition de valeur de Process Intelligence, en matière de Process Mining. Fondée sur une démarche d'exploration des processus "par la donnée" et une connaissance des processus métiers, elle donne à l’ensemble des fonctions de l’entreprise les clefs d'une compréhension détaillée et exhaustive des processus (Opérations, Finance, Audit et Contrôle Interne).

Pour illustration, nous avons pu constater à plusieurs reprises que le processus de paiement des factures fournisseurs est en moyenne 500 fois plus divers que les opérationnels ne le concevaient.

A l'heure où le risque d'amende de la DGCCRF va croissant, découvrir la complexité des processus d'une organisation et en identifier les déficiences est un vecteur majeur en matière de réduction des délais de paiement.

« L’analyse des processus opérationnels à partir de Process Intelligence permet de comprendre la réalité des activités de l’entreprise. »

Equipe - Data & Analytics PwC France

L’audit des algorithmes pour établir la confiance : facteur majeur de succès des transformations internes "data driven" et de la conformité

Assurer la conformité réglementaire, transformer ses processus internes, mais également mieux connaître ses clients, et leur délivrer un service optimisé et personnalisé en environnement compatible RGPD : tous ces processus reposent d’ores et déjà sur l’exploitation automatisée des données, d’entreprise ou personnelles. Dans ces conditions, comment maintenir pour l’entreprise le lien de confiance avec ses clients ? Expliquer les décisions prises au régulateur, et encore au client ? Convaincre les métiers du bien-fondé des transformations impulsées par l’analyse des données ?

Répondre à ces questions clefs nécessite de pouvoir expliquer le résultat des algorithmes, plus ou moins complexes, et dépendants pour leur résultat final de données d’apprentissage, complexes, et fluctuantes. Cet enjeu se renforcera avec l’extension des techniques d’auto-apprentissage, et d’apprentissage profond, plus difficiles à cerner et plus autonomes.

C’est ainsi une culture d’ « explicabilité », de transparence qui doit à présent se diffuser dans les transformations digitales des entreprises, tant pour leur image d’éthique, de responsabilité auprès de leurs clients, et des régulateurs, que pour assurer en interne la bonne adoption des évolutions ‘data driven’.

Il est essentiel d’adopter une gouvernance des traitements automatisés qui, en plus de garantir une performance opérationnelle optimale, soit éthique et auditable par construction. Pour les garder “sous contrôle”, et identifier au plus tôt leurs dérives (baisse de performance ? discrimination ?) se posera la question d’implémenter au plus tôt dans les projets, et dans le cycle de vie des traitements en place, les actions adéquates afin de les rendre techniquement “responsables”. Auditons nos algorithmes !

« Il est essentiel d’adopter une gouvernance des traitements automatisés qui, en plus de garantir une performance opérationnelle optimale, soit éthique, et auditable par construction. »

Equipe - Data & Analytics PwC France

Retrouvez tous les enjeux concernant la Process Intelligence et l’audit des algorithmes avec le témoignage de Jean-David Benassouli, au Salon Big Data Paris 2018 (Associé Data & Analytics PwC) :

loading-player

Playback of this video is not currently available

{{filterContent.facetedTitle}}

{{contentList.dataService.numberHits}} {{contentList.dataService.numberHits == 1 ? 'result' : 'results'}}
{{contentList.loadingText}}

Contactez-nous

Jean-David Benassouli

Jean-David Benassouli

Associé responsable de l’activité Data Analytics et Intelligence Artificielle, PwC France et Maghreb

Tel : +33 1 56 57 72 49

Suivez-nous !