Skip to content Skip to footer
Recherche

Chargement des résultats

La Blockchain, une réponse au défi de la traçabilité et de la certification des systèmes data complexes

Alors que le Big Data s’impose dans toutes les sociétés et tous les secteurs, la question de la traçabilité des données et de l’auditabilité des systèmes devient un enjeu majeur. Face à l’avalanche d’informations, comment s’assurer que les données soient fiables ou traitées correctement? Une réponse se trouve dans une autre grande innovation technologique : la blockchain, ou chaîne de blocs.

Un modèle empreint du système bancaire qui a déjà fait ses preuves…

S’assurer de la qualité des données est un prérequis à leur utilisation. Or, devant leur foisonnement et leur multiplication constante, la blockchain peut contribuer à garantir la confiance dans leurs origines et usages. Celle-ci repose sur la même approche que le système bancaire ou financier : supprimer les bases de données et les remplacer par un journal, à l’instar d’un journal de transactions. Ce journal est ensuite photographié à intervalles réguliers dans la blockchain via un système de clés, et l’ensemble (clés ou données, voire les deux) est distribué sur les serveurs des  utilisateurs de la chaîne. Ainsi conçu un système d’information offre de fortes garanties puisqu’il s’agit simplement de « rejouer » les transactions du journal, et de les confronter au contenu de la blockchain. Cette nature décentralisée permet d’éviter les failles et attaques localisées.

On peut bien entendu rajouter une opération mais il est impossible de supprimer la transaction initiale ou les précédentes. De même, toute erreur dans une opération  se propage au sein de la chaîne et devient rapidement repérable : un effet domino révélateur. Le système devient ainsi facilement auditable puisqu’il permet de reconstruire le contexte des données d’entreprise à un instant précis du passé, ou l’état de solde si nous le rapprochons du système bancaire, en remontant à la date nécessaire et en identifiant la clé correspondante. 

… applicable à tous les secteurs grâce à des apps "blockchain ready".

Cette approche, innovante et sûre des systèmes complexes offre aux entreprises l’opportunité d’industrialiser la confiance. Elle peut en effet remplacer l’action des huissiers et prend alors la forme d’un véritable coffre-fort pour les entreprises, automatisé et global. Les opportunités sont nombreuses et dépassent largement le simple Proof of concept : toute application gérant des données peut bénéficier du gain en sûreté offert par la blockchain, sous réserve de l’avoir pensé et défini à la phase de conception. En étant inclue « by design » dans les applications industrielles et grand public, la blockchain gagnera en commodité et en transparence : deux facteurs déterminants pour son adoption. Elle ne doit donc comporter aucun point de friction par rapport aux modèles déjà existants au sein des entreprises et doit être dans tous les outils qui requièrent la confiance de leurs utilisateurs.

Du ticket de caisse au billet d’avion, cette méthode innovante et sûre de traçabilité et d’audibilité des données peut s’appliquer à tout usage quel que soit le secteur. Applicable aussi bien au small comme au big data, la sûreté « by design » permet à la blockchain de s’émanciper de son secteur de prédilection qu’est la finance pour s’ouvrir à de plus grandes perspectives et applications concrètes. 

{{filterContent.facetedTitle}}

Contactez-nous

Pauline Adam-Kalfon

Pauline Adam-Kalfon

Associée en charge de l’activité Blockchain et Crypto, PwC France et Maghreb

Tel : +33 1 56 57 83 72

Flora Camp

Flora Camp

Associée Audit - Blockchain et Crypto, PwC France et Maghreb

Tel : +33 6 82 03 45 76

Suivez-nous !