Délais de paiement : quels enjeux et comment s'y préparer ?

4 questions à François d’Andigné

Directeur Contrôle & Audit interne, PwC France

Pourquoi parler des enjeux des délais de paiement maintenant ?

La France reste l’un des plus mauvais élèves européens en matière de respect des délais de paiement des factures fournisseurs. Ces retards de paiement sont la première cause de faillite des TPE et PME en France. Contribuer à réduire ce délai peut donc avoir un impact positif et durable sur la société. Nous pouvons tous sensibiliser nos clients sur l'impact des délais de paiement sur l'économie et il me semble que c’est aussi cela être un acteur engagé.

Avec la Loi Sapin 2, l’état a décidé de réagir plus fermement en 2018 et cela s’illustre déjà par plusieurs mesures telles que : le renforcement des contrôles de la DGCCRF, la stratégie du Name and shame et le rehaussement des pénalités, jusqu’à 4 millions d’euros par entité légale.

Pour quelle raison les entreprises prennent-elles du retard dans leurs paiements ?

Ce que l’on observe souvent, c’est plutôt une multitude de petits problèmes qui s’accumulent sur toute une chaîne de paiement. C’est un sujet très « process » en fait, plus qu’une volonté managériale affichée ou non de vouloir optimiser le besoin en fonds de roulement. Par exemple, il peut s’agir de clauses contractuelles interprétables, de règles de délégations complexes, de procédures de gestion peu intégrées entre un centre de services partagés et un site client, ou encore d’un mauvais paramétrage de campagne de paiement, bref, les causes explicatives des retards de paiement ne manquent pas.

Quelle est selon vous la bonne démarche à adopter pour améliorer le processus de paiement ?

Nous constatons que le respect des délais de paiement repose sur des causes multiples, il est donc important de pouvoir répondre à cet enjeu dans sa globalité.

C’est pourquoi nous avons créé une équipe multi-compétences : nos équipes juridiques nous aident à cadrer les échéances fournisseurs en fonction de leur typologie tandis que nos équipes contrôle interne analysent l’ensemble du processus achats. Nos experts Data viennent également en appui afin d’analyser l’ensemble des transactions et d’identifier très précisément les causes racines. Cette complémentarité nous permet de poser le bon diagnostic et d’apporter la réponse la plus pratique possible.

Le diagnostic du processus achats qui s’appuie sur la Data prend-il du temps ?

En réalité cela dépend de la complexité du processus achats, de la multitude de systèmes ou de leur intégration, de l’existence de centres de services partagés, des délais pour obtenir les informations et de leur qualité, etc.

L’un des enjeux est de pouvoir rapidement cerner le processus achats et son environnement afin de collecter et d’analyser les données fournisseurs en les classant par typologie de délais de paiement (selon les secteurs). La durée du diagnostic se fait dans des délais relativement courts, qui varient selon le processus, de quelques jours à quelques semaines.

Contactez-nous

François d'Andigné

Directeur audit et contrôle interne en charge du secteur des biotechs, PwC France

Tel : +33 1 56 57 50 08

Suivez-nous !