D’une logique de rendement à une logique d’impact

Holdings familiales d’investissement

rendement
  • Cas client

Quel regard les holdings familiales portent-elles sur les enjeux de responsabilité sociétale des entreprises (RSE) dans leurs stratégies d’investissement ? Une quête de sens et d’impact positif, voilà ce qui ressort des missions que PwC France a menées depuis 2018 auprès d’une dizaine de holdings familiales d’investissement.

La pérennité et la transmission de l’héritage avant la performance

La prise en compte des questions de durabilité relève d’une démarche volontaire de la part des holdings familiales, qui ne sont généralement pas soumises au règlement taxonomie verte ni à la future CSRD. Leurs effectifs sont en effet souvent sous le seuil de 250 salariés, et elles ne sont la plupart du temps pas cotées en Bourse. Les holdings familiales émettrices d’emprunts obligataires sur les marchés cotés sont considérées comme cotées et constituent une exception.

Les holdings familiales ont aussi pour particularité d’avoir un lien naturel avec le temps et le long terme, issu de leur ADN de transmission dans la durée. Plusieurs générations - deux, parfois trois - peuvent y être représentées. Contrairement à d’autres investisseurs, elles ne considèrent donc pas la performance financière de leurs investissements à court terme comme une priorité. La pérennité des actifs et la transmission de l’héritage le sont bien davantage.

La volonté d’impact positif, un trait commun aux entreprises familiales

Ce trait caractéristique des holdings familiales se retrouve plus largement dans la majorité des entreprises familiales en France. La plupart (57%) d'entre elles sont disposées à se positionner comme leaders en matière de durabilité, selon la dernière édition France de l’étude Family Business Survey de PwC.

L’enquête confirme le sens très développé de la responsabilité de ces entreprises vis-à-vis des territoires dans lesquels elles sont établies mais aussi des grands enjeux économiques et sociaux. Conscientes de l’impact qu’elles ont sur leur écosystème, elles sont à la fois innovantes et solidaires, audacieuses et généreuses, visionnaires et très engagées de manière concrète. 

Lire aussi : Entreprises familiales : engagées pour un futur durable. Global Family Business Survey, 11e édition

Une quête de sens et d’impact à long terme

Sur la base de nombreuses missions en développement durable réalisées pour des holdings familiales, PwC France et Maghreb est au cœur de leur questionnement sur les orientations stratégiques et RSE de leurs politiques d’investissement à long terme. 

Dans une stratégie d’investissement, les critères ESG peuvent être pris en compte a minima ou être déterminants. Les orientations d’investissement des holdings familiales témoignent d’une recherche d’équilibre entre pur rendement et pur impact. Peu tendent du côté du spectre où l’ESG n’est qu’un moyen. Pour un grand nombre d’entre elles, l’ESG est une fin. Certaines vont jusqu’à donner une dimension philanthropique à leurs investissements.

“Les holdings familiales que nous accompagnons expriment notamment une forte volonté que les capitaux investis aient un impact positif”, indique Sylvain Lambert, associé Développement durable, PwC France et Maghreb. “Cela se traduit notamment par des stratégies destinées à maximiser l'impact : priorisation (privilégier des secteurs pour), acceptation d’un rendement économique faible avec plus d’impact en retour, ou utilisation d'une partie des revenus pour pousser des actions sans rendement économique mais à impact fort.”

comment considérer l'esg

Des stratégies d’investissement de maximisation de l’impact

PwC France et Maghreb accompagne les holdings familiales dans leurs stratégies d’investissement de maximisation de l’impact avec une approche à la carte :

  • Compréhension et formalisation des attentes et ambitions de chaque génération ;

  • Benchmark des pratiques des holdings familiales ;

  • Ateliers à l'Experience Center de PwC à Paris pour faire émerger les aspirations communes ;

  • Définition des axes d’orientation stratégique des politiques d’investissement ;

  • Analyse et modélisation de l’impact, notamment au moyen de la méthodologie de l’Impact Management Platform (IMP) en s’appuyant sur les objectifs de développement durable (ODD).

Cette dernière étape permet de prendre en compte la performance RSE des cibles d’investissement. Dans certains cas (par exemple, une entreprise de traitement des déchets), c’est tout le modèle économique de l’entité, directement à impact positif, qui entre en ligne de compte.

Lire aussi : Family offices can lead the way in responsible investment




Suivez-nous !

Contactez-nous

Sylvain Lambert

Sylvain Lambert

Associé Développement durable, PwC France et Maghreb

Masquer