Skip to content Skip to footer

Chargement des résultats

Les enjeux du secteur Aéronautique, Défense et Spatial

La crise sanitaire que nous traversons impacte de manière hétérogène l'activité économique des secteurs de l'Aéronautique, de la Défense et du Spatial. Aéronautique civile.

­ Filières d’excellence française

Aéronautique civile

L'arrêt quasi-total du trafic aérien au printemps a provoqué l'annulation de plus de 7.5 millions de vols, avec notamment une baisse du trafic de 94% au mois d'avril. L'impact sur les avionneurs et leur écosystème s'est immédiatement ressenti, avec à la clef une baisse pressentie de +40% de la production jusqu'en 2021/22 pour Airbus. A moyen terme, c'est le carnet de commande des avionneurs qui pourrait être impacté avec des annulations ou reports de commandes. L'effet combiné de la baisse de la production et du tarissement des commandes amène de nombreuses questions sur la pérennité de l'emploi au sein de l'écosystème, et sur la nécessité pour les entreprises du secteur de développer de nouvelles compétences pour leurs équipes. 

Défense

Les perspectives pour le secteur de la Défense quant à elles sont différentes. Les programmes engagés le sont sur des cycles longs, sensibles moins directement à l'évolution de la situation économique. En cette période d'incertitudes, les gouvernements des grandes puissances ont souvent confirmé leur volonté de poursuivre les programmes engagés dans le but de renforcer leur autonomie militaire et ainsi garantir la sécurité de leurs populations. A moyen ou long terme, l'évolution des courants géopolitiques mondiaux et le désengagement de l'OTAN pourrait provoquer une réorientation des commandes vers les "champions" nationaux, ou renforcer la coopération européenne.

Spatial

Le secteur spatial, qui a connu ces dernières années une forte croissance et des avancées technologiques majeures, a également été impacté. Cependant, si les lancements décalés ou les missions réduites sont les conséquences immédiates de la crise, la demande pour les services d'observation de la terre, les satellites de télécommunication ou les systèmes de navigation n'est que très peu impactée. Sur le long terme, les conséquences de la crise sur le secteur spatial seront liées aux réorientation des priorités budgétaires des gouvernements, et les impact sur les industriels du secteur et leur supply chain potentiellement conséquents. 



Suivez-nous !