Documentation

Documentation du Coût Moyen Pondéré du Capital

1 – Sélection et classification des sociétés cotées par secteur

Les Coûts Moyens Pondérés du Capital sectoriels calculés chaque trimestre sont déterminés sur la base des sociétés cotées dans le monde dont la capitalisation boursière est supérieure à € 250m. Ces sociétés sont ensuite réparties selon la classification sectorielle du Global Industry Classification Standard (GICS). Les secteurs retenus sont les suivants :

  • Energie
  • Matériaux
  • Biens d’équipements
  • Transport
  • Industrie automobile
  • Média
  • Distribution
  • Biens de grande consommation
  • Services aux consommateurs
  • Services professionnels
  • Santé & Pharma
  • Technologies de l’information
  • Télécommunication
  • Immobilier
  • Banque & assurance

 

2 – Calculs des Coûts Moyens Pondérés du Capital 

Le taux d’actualisation est basé sur le Coût Moyen Pondéré du Capital CMPC (connu en anglais sous le nom de Weighted Average Cost of Capital ou WACC) et correspond au taux de retour sur investissement attendu par l’ensemble des bailleurs de la société (actionnaires et banquiers). Il est calculé en pondérant les taux de rendement requis sur de la dette portant intérêt et sur les fonds propres en proportion de leur pourcentage estimé dans la structure du capital. La structure du capital pour chaque secteur est fondée sur la médiane des sociétés de l’échantillon.

Pour le secteur Banque & Assurance, seul le coût des fonds propres est pertinent.

Les CMPCs sectoriels sont calculés sur une base Euros. Aucune prime de risque ni différentiel d’inflation n’est pris en compte. 

Les CMPCs sectoriels ne tiennent compte d’aucune prime de taille ou prime spécifique.

2.1 Coût des fonds propres 

2.1.1 Informations générales 

Le coût des fonds propres est déterminé à partir du Modèle d’Evaluation des Actifs Financiers (MEDAF). Le MEDAF estime le coût des fonds propres à partir du taux sans risque auquel est ajoutée une prime de marché multipliée par le beta.

2.1.2 Taux sans risque 

Le taux sans risque est le rendement attendu pour un actif « non risqué ». Il est déterminé sur la base du rendement des obligations d’Etat en France. Il correspond à la moyenne sur 3 mois des obligations de maturité 30 ans à la date d’estimation du CMPC.

2.1.3 Beta 

Le coefficient b mesure la volatilité relative du secteur par rapport à l'ensemble du marché boursier. Il est calculé pour chacune des sociétés des échantillons sur la base des informations publiées par S&P Capital IQ à la date d’estimation du CMPC.  

Calcul du coefficient b endetté pour chacune des sociétés comparables sur 2 ans à la date d’estimation du CMPC, en moyenne hebdomadaire sur la base des donnée fournies par S&P Capital IQ. Les sociétés qui ont un coefficient de corrélation (R²) inférieur à 0,05 sont exclus de l’échantillon.

2.1.4 Prime de marché 

La prime de risque de marché correspond au taux de rendement additionnel moyen attendu pour investir en actions plutôt que sur un placement sans risque. La prime de marché est déduite de l’observation des cours actuels des actions et des anticipations de dividendes. Elle est actuellement dans une fourchette de 7.5% à 8.5% en France.

 

2.2 Coût de la dette 

2.2.1 Taux sans risque

Le taux sans risque est le rendement attendu pour un actif « non risqué ». Il est déterminé sur la base du rendement des obligations d’Etat en France. Il correspond à la moyenne sur 3 mois des obligations de maturité 10 ans à la date d’estimation du CMPC.

2.2.2 Prime de dette (spread de crédit) 

Elle est estimée par référence aux primes observées sur les émissions obligataires de maturité 10 ans dont la notation correspond à la moyenne des notes des sociétés de chaque échantillon sectoriel.

2.2.3 Impôts 

Le taux d’impôts standard en France applicable à partir de 2020, soit 25.7% après prise en compte de la contribution sociale, est utilisé pour déterminer le coût de la dette après impôts.

 

2.3 Structure du capital / gearing

La structure de capital correspond pour chaque secteur à la médiane observées pour les sociétés de l’échantillon sur une période de 2 ans. Les données d’endettement net de chaque société sont issues de Capital IQ et incluent les dettes financières à court et long terme, les dettes de crédit bail, la trésorerie et équivalents de trésorerie. Les fonds propres également issus de Capital IQ incluent la capitalisation boursière, les intérêts minoritaires et les actions de préférence.

 

Documentation des multiples sectoriels 

1 – Sélection et classification des sociétés cotées par secteur

Cf ci-dessus

2 – Multiples

La détermination des multiples de chaque secteur (voir ci-dessous pour le secteur Banque & Assurance) est basée sur les multiples de chaque société publiés par S&P Capital IQ. Les multiples prospectifs sont calculés par référence au consensus de marché (estimation des analystes, agrégat correspondant à l’année N+1). Pour chaque secteur, la médiane des multiples des sociétés de l’échantillon est présentée.

Multiple d’EBITDA : Valeur d’entreprise / Excédent Brut d’Exploitation

Multiple d’EBIT: Valeur d’entreprise / Résultat opérationnel

Les multiples présentés pour le secteur Banque & Assurance correspondent à des multiples de fonds propres.

Price-earnings ratio (P/E ratio): capitalization boursière / résultat net
Price-to-book ratio (P/B ratio): capitalization boursière / Valeur comptable des fonds propres

Suivez-nous !

Contactez-nous

Françoise Gintrac

Françoise Gintrac

Associée Valuation & Business Modelling, PwC France et Maghreb

Tel : +33 1 56 57 82 10

Masquer