Anticiper pour construire l’entreprise viticole de demain : défis et perspectives

Mai 2019

Les exploitants interrogés désignent 3 enjeux opérationnels : les ressources humaines, l’environnement et le développement de nouveaux marchés 

A quoi ressembleront les entreprises viticoles de demain ? Quels défis devront-elles relever pour assurer leur pérennité ? Quels sont les enjeux clefs de l’entreprise viticole de demain ? Quels moyens sont nécessaires pour assurer leur développement ? Les experts de PwC Société d’Avocats et PwC pour les Entrepreneurs livrent leurs enseignements afin de permettre aux entreprises viticoles d’anticiper et de saisir les nombreuses opportunités qu’offre ce marché en pleine mutation.

Anticiper pour construire l’entreprise viticole de demain 

Pour les acteurs de la filière des Vins et Spiritueux, c’est une évidence : l’entreprise viticole fait face à des enjeux opérationnels clefs qu’ils soient environnementaux, de ressources humaines, de commercialisation ou bien de digitalisation. Ces enjeux sont plus globalement ceux d’une filière recouvrant des réalités multiples, évoluant dans un cadre très spécifique, du fait notamment de la nature agricole de l’activité et de sa confrontation à une économie de marché mondialisée.

Par ailleurs, ces enjeux opérationnels doivent être impérativement couplés aux enjeux structurels où le foncier joue un rôle prédominant, impactant tant les résultats de l’entreprise que la transmission de l’exploitation viticole.

« La complexité du pilotage de l’entreprise viticole réside dans ce qu’il doit conjuguer deux temporalités, le temps court de l’entrepreneur et le temps long de la terre et du cycle de la vigne. Les exploitants viticoles doivent donc avoir une approche volontariste et pragmatique. »

Louis-Marie Deschamps, Associé, PwC pour les Entrepreneurs

« Seule une rentabilité maîtrisée pourra amortir les investissements parfois lourds au sein de l’exploitation viticole. Il est clef de hiérarchiser ces enjeux et de les projeter dans un plan d’action à court et moyen termes : le chef d’entreprise viticole doit posséder cette vision »

Louis-Marie Deschamps, Associé, PwC pour les Entrepreneurs

Un défi de taille pour les exploitants viticoles

Plus de 60 % des entreprises interrogées ont le souhait d’agrandir leur exploitation viticole afin d’anticiper et de répondre à l’évolution des marchés, mais également dans un souci de rentabilité. Le foncier viticole est donc déterminant dans la stratégie de développement des entreprises viticoles.

Les exploitants viticoles restent très attachés à la propriété de leur domaine. Pour autant, sa dissociation de l’exploitation constitue une voie étudiée par certains pour répondre à différents objectifs.

« Le foncier constitue un investissement lourd pour l’exploitant lorsqu’il veut s’installer ou s’agrandir. Les propriétaires hésitent à donner à bail leur bien du fait de la modicité des loyers et de la peur de se retrouver prisonnier du preneur. Une nouvelle génération de viticulteurs préfère investir dans leur développement commercial et à ne pas être propriétaire de l’ensemble du domaine, voire à chercher des solutions pour externaliser une partie du foncier actuel pour financer l’exploitation. »

Paule Cathala, Avocat of Counsel, PwC Société d’Avocats à Bordeaux

A qui appartiendra l’exploitation viticole de demain ?

La transmission de l’exploitation viticole constitue un enjeu déterminant pour la filière viticole. Il s’agit tant d’assurer la pérennité des exploitations viticoles que de contribuer au dynamisme des régions viticoles et à la préservation des territoires ruraux. Or le changement de génération est aujourd’hui un enjeu déterminant pour la pérennité des exploitations viticoles. Dans ce contexte, 90 % des exploitants affirment leur souhait de procéder à une transmission familiale.

Certains exploitants sont prêts à envisager toutes les solutions pour préserver le caractère familial de leur exploitation, à savoir se séparer du foncier au profit d’un tiers pour conserver l’exploitation, ou envisager l’entrée d’un tiers au capital. Selon l’étude, 33 % des premiers exploitants interrogés sont prêts à envisager l’entrée de capitaux extérieurs dans leur entreprise viticole.

« Ces derniers peuvent être des particuliers qui changent de vie ou des chefs d’entreprise qui "réalisent un rêve" mais aussi des fonds investissant dans des exploitations viticoles ou des étrangers, réalisant un investissement privé ou professionnel. L’intérêt des investisseurs pour les vins et spiritueux est tout à la fois rejeté ou recherché par la filière, selon qu’ils participent à la reprise d’une exploitation viticole ou qu’ils se l’accaparent à des fins spéculatives ou de constitution d’unités de production très importantes. Le foncier viticole est un bien à part du fait de sa nature agricole et devient de plus en plus un bien commun, ce qui aura des conséquences sur sa détention et son exploitation. »

Paule Cathala, Avocat of Counsel, PwC Société d’Avocats à Bordeaux

« L’entrée d’un tiers dans le vignoble est plus ou moins bien acceptée selon les régions viticoles mais aussi selon les tiers concernés. »

Paule Cathala, Avocat of Counsel, PwC Société d’Avocats à Bordeaux

PwC, spécialiste du secteur viticole depuis 30 ans

Fort d’une équipe de près de 80 professionnels sur le secteur viticole dans toute la France, PwC Société d’Avocats et PwC pour les Entrepreneurs accompagnent depuis plus 30 ans leurs clients sur les problématiques de transactions et de transmission, d’audit et d’expertise comptable, de fiscalité viticole, de droit rural, de droit des marques, ainsi que de droit du travail et droit social.

A l’heure de l’évolution de la filière et de sa nécessaire montée en compétence dans des domaines très variés et tant en France qu’à l’étranger, l’équipe Vins & Spiritueux de PwC a à cœur d’accompagner ses clients que ce soit dans le cadre de la conquête de nouveaux marchés, de la transmission de l’entreprise, de la conclusion de partenariat et de transformer toute difficulté en opportunité.

Cet accompagnement global est rendu possible grâce à l’étendue des savoir-faire de PwC qui se positionne ainsi comme leader notamment en matière de protection des données personnelles, de logistique, de mise en place de piste d'audit fiable, de réalisation de business plan, de valorisation d'entreprise et en matière comptable et financière.

Cette pluridisciplinarité dédiée à l’écosystème viti-vinicole constitue une force unique. L’équipe publie régulièrement des revues et documents à l’attention des professionnels du secteur, comme le guide "Vente et acquisition de propriétés viticoles", la lettre "Vins et Spiritueux" et a le projet de mettre en place au cours du second semestre 2019, des webex mensuelles ouvertes aux professionnels de la filière pour les aider à mieux appréhender leurs sujets quotidiens.

Enjeux opérationnels et structurels

Anticiper pour construire l'entreprise viticole de demain : enjeux opérationnels et structurels
Partager sur

Contactez-nous

Paule Cathala

Avocat of Counsel, PwC Société d'Avocats, PwC France

Tel : +33 5 57 10 07 19

Stéphanie Verschave

Avocat, Senior Manager, PwC Société d'Avocats, PwC France

Tel : +33 5 57 10 07 26

Suivez-nous !