Innovation et BTP

La transformation du secteur a commencé

Décembre 2018

Pour la première fois dans le secteur du BTP, PwC France a réalisé une étude en analysant les caractéristiques de 143 start-ups françaises du BTP et en recueillant les attentes de 66 d’entre-elles, afin d’obtenir une vision exhaustive de l’innovation dans la « Constructech » et d’identifier les facteurs clés de succès.

L’innovation et la transformation numérique sont aujourd’hui des sujets stratégiques devenus majeurs dans tous les secteurs. De nombreux écosystèmes sectoriels d’innovation ont émergé : Fintech, Foodtech, EdTech, MedTech… Qu’en est-il du secteur du bâtiment, traditionnellement vu comme peu innovant ?

Notre étude, basée sur des recherches approfondies et des entretiens auprès de soixante-six start-ups répondantes et de huit acteurs historiques majeurs du métier, décrypte le nouvel écosystème innovant de la Constructech et analyse les synergies avec les acteurs traditionnels du BTP et les challenges de demain.

« Il est frappant de constater l’accélération des innovations dans le secteur qui touchent de nombreux domaines (sécurité, productivité, développement durable, …). La dynamique d’innovation du secteur a vu l’éclosion d’un écosystème regroupant start-up, grands groupes mais aussi des fonds et des organismes publics : Une « Constructech » se forme, comparable à ce qui se passe dans d’autres secteurs : « Fintech » dans la finance, « Medtech » dans le secteur médical … »

Yan Ricaud, Associé responsable du secteur Ingénierie et Construction, PwC France

La reprise de l’activité du secteur du bâtiment en 2016 a permis de relancer la dynamique d’innovation du secteur, permettant notamment la création de nombreuses start-ups

C’est le constat effectué par la majorité des personnes interviewées : le secteur de la Construction a mis du temps avant d’innover, et en particulier d’entamer sa transformation numérique. Mais depuis 2015, la dynamique d’innovation du secteur a permis d’enclencher cette transition digitale, permettant l’émergence d’une « Constructech ». En effet, le pourcentage de start-ups créées chaque année dans le secteur du BTP a augmenté de 14% en moyenne par an entre 2011 et 2017, et la plupart des grands groupes et ETI identifiés du secteur ont récemment lancé de nouveaux formats pour promouvoir l’innovation, par exemple des laboratoires d’innovation ou des accélérateurs.

65% des start-up ayant participé à notre enquête ont moins de 5 ans

Sources : Recherches internet, Enquête & analyses PwC

Les principales innovations du secteur portent sur des outils de digitalisation et de collaboration, permettant de répondre à 5 enjeux : sécurité, productivité, expérience utilisateur, développement durable et ville de demain

Les acteurs intervenant tout au long de la chaîne de valeur identifient 5 enjeux majeurs relatifs à leurs activités quotidiennes:

  • Sécurité: La sécurité des salariés est un enjeu majeur pour les entreprises du secteur ; la sécurité représente également un enjeu pour l’usager en phase d’exploitation
  • Productivité: Malgré la reprise, les marges du secteur restent faibles, poussant les entreprises à améliorer leur efficacité opérationnelle
  • Expérience Utilisateur: Les acteurs présents sur la chaîne de valeur tendent à se recentrer sur l’utilisateur final, que celui-ci soit professionnel ou particulier
  • Développement durable: L’enjeu du développement durable reste fort avec en particulier des règlementations en la matière qui se durcissent, notamment en termes de performance énergétique et d’émissions de carbone
  • Ville de demain: Les acteurs du secteur doivent jouer un rôle majeur dans la ville du futur (connectivité, smart building, …)

*IoT : Internet of Things

**RA / RV : Réalité Augmentée / Réalité Virtuel

Sources : Enquête et analyses PwC

  • Les innovations du BTP permettent d’améliorer la prévention et de limiter au maximum les accidents, visant les opérateurs mais également les usagers:
    Le secteur du bâtiment présente le plus fort taux d’accidents du travail (6% des employés en 2016) et les objets connectés peuvent être des solutions de prévention ou de sécurisation, nous pouvons citer notamment le balisage connecté, les gilets connectés, le casque connecté, les semelles connectées ou encore les exosquelettes.
    La formation en réalité virtuelle présente également de nombreux avantages car elle permet, de manière ludique, de simuler des situations risquées sans mettre en danger les travailleurs.
  • L’innovation adresse également l’un des plus gros défis du secteur : améliorer la productivité via une meilleure collaboration sur la chaîne de valeurgrâce à des outils permettant un suivi collaboratif de la construction du bâtiment.
    La chaîne de valeur du bâtiment est complexe de par un nombre important d’étapes et d’intervenants ; ainsi, les axes d’amélioration de la collaboration sont nombreux et transverses à la celle-ci et les solutions, disponibles sur plateforme, mobile et tablette via le cloud, font ressortir le besoin de collaboration en amont, pendant et après le chantier. Ces solutions innovantes vont permettre de fluidifier les échanges entre acteurs.
    Parallèlement, l’usage du BIM en France et de la maquette numérique est fortement encouragé par l’Etat, en témoigne la signature de la charte « Objectif BIM 2022 » en décembre 2017. Bien qu’il soit aujourd’hui beaucoup plus utilisé en début de cycle, le BIM est destiné à être utilisé jusqu’à la fin de vie du bâtiment, car il apporte une solution de visualisation du chantier tout au long du processus de construction.
  • Le recentrage sur l’expérience utilisateur est marqué par l’apparition de plateformes d’intermédiation B2B mais également B2C
    Si dans un cadre B2B, les solutions développées par les start-up permettent principalement de trouver les bons partenaires dans un objectif de relation commerciale, dans un cadre B2C, elles ont un positionnement de « tiers de confiance », permettant d’identifier le / les professionnels qui répondront le mieux à leur besoin (en France, 50% des particuliers sont insatisfaits de leurs travaux).
  • Afin de répondre à l’enjeu croissant du développement durable, les acteurs du BTP se focalisent sur des solutions innovantes pour améliorer la performance énergétique des bâtiments:
    Les principales innovations liées aux enjeux environnementaux sont:
    • — Des matériaux innovants respectueux de l’environnement
    • — L’IoT intégré dans la phase de construction pour un meilleur suivi des performances énergétiques
    • — De nouveaux produits issus de matériaux recyclés
    • — Des plateformes au service de l’économie circulaire
  • Les « Smart Building » et les infrastructures routières connectées ont un rôle majeur à jouer dans la construction de la ville de demain
    Les Smart Building (bâtiments intelligents car connectés à leurs utilisateurs finaux mais également entre eux) sont un enjeu mondial afin de répondre à la croissance urbaine, et sont attendus sur des sujets comme le développement durable et la performance énergétique (Smart Grid), la domotique et le confort des habitants (Smart Home), la connectivité et l’interopérabilité (Big Data). Les acteurs du BTP ont également un rôle à jouer concernant la mobilité (électrique, partagée et autonome) notamment via la construction de routes connectées qui pourront communiquer avec les éléments environnants (véhicules, constructeurs, autorités, etc.)

Afin de faire face au défi de l’innovation, les grands groupes tendent à créer des collaborations avec de jeunes start-ups

Les start-ups du secteur BTP sont principalement de jeunes entreprises ambitieuses tournées vers l’international, dont les fondateurs ont un profil orienté davantage vers le digital que vers l’industrie de la construction et les clients principalement B2B:

  • 41 % des entreprises du secteur identifiées ont été créées au cours de ces 2 dernières années
  • Environ 60% des fondateurs n’ont pas une expérience significative du secteur, il en va de même pour une partie des équipes innovation au sein de grands groupes
  • 62% des start-ups du secteur proposent leurs solutions à d’autres secteurs (Energy & Utilities, industries manufacturières, immobilier)
  • 3 start-up sur 4 ont une offre en B2B
  • 26% des start-ups ont des activités internationales et 67% ont un projet de développement international dans les 5 prochaines années

Les grands acteurs du secteur se sont ouverts à l’écosystème par le biais de collaborations avec des start-ups ; 59% des start-ups sont satisfaites de leur partenariat avec les grands groupes

Parallèlement, les acteurs traditionnels du BTP créent de plus en plus de « cellules innovation » au sein même de l’entreprise, pour non seulement appuyer les avancées technologiques et faire le lien avec les métiers, mais aussi pour devenir la pierre angulaire des partenariats : 100% des grands groupes du secteur collaborent avec des start-ups. Par ailleurs, 90% des start-ups ont travaillé avec un grand groupe du BTP.

Les start-ups bénéficient de l’expérience sectorielle et de la crédibilité des acteurs traditionnels, de leur présence à l’international ou encore de leur soutien financier et commercial. Les grands groupes quant à eux tirent profit de l’image et de l’attractivité des start-ups, mais gagnent aussi en agilité, assurent leur renouvellement, et développent des offres innovantes plus rapidement.


Ce que cherche une start-up dans la collaboration avec un grand groupe

  • Accélérer leur développement à l’international 

Rapidité du développement commercial

« Travailler avec les grands groupes français du secteur nous donne accès à leur réseau international, ce qui représente une forte valeur ajoutée pour notre développement commercial »

  • Bénéficier de l’expérience sectorielle 

Expertise

« Sachant que nous avions peu d’expérience dans le secteur, notre partenaire grand groupe nous a fait bénéficier de son expertise sur des sujets qui auraient nécessité 2 fois plus de temps à comprendre »

  • Assurer ses revenus à long terme

Pérennité de l’entreprise

« La collaboration avec un grand groupe nous assure des revenus récurrents, qui plus est de taille importante » 

  • Gagner en crédibilité auprès des spécialistes du secteur

Image

« Une collaboration réussie avec un grand groupe est un gage de qualité pour nos prospects et nous apporte de la notoriété » 

Ce que cherche un grand groupe dans la collaboration avec une start-up

  • Développer plus rapidement des offres innovantes

Rapidité du développement commercial

« Avec des start-up, nous pouvons développer des innovations plus rapidement qu’en les développant en interne » 

  • Gagner en agilité

Expertise

« Les modes de travail start-up sont plus rapides et plus agiles. Nos collaborateurs peuvent en apprendre beaucoup » 

  • Assurer son renouvellement en tant qu’acteur historique

Pérennité de l’entreprise

« Les start-up nous permettent de tester non seulement de nouvelles solutions, mais également la mise en place de nouveaux business models » 

  • Améliorer l’image et l’attractivité

Image

« Se rapprocher de start-up permet de renouveler notre image, parfois trop classique, auprès de nos employés mais aussi vis-à-vis des nouveaux talents que nous cherchons à recruter » 


Surtout, la diffusion de l’innovation dans le secteur passera par 6 challenges principaux: le changement culturel, la coordination entre les acteurs, l’évolution de la réglementation, la formation et le recrutement, le financement de l’innovation et l’industrialisation des procédés de construction.

Parmi ces challenges, il ne faut pas sous-estimer la formation et le recrutement. Il s’agit non seulement de continuer à former les collaborateurs à l’usage d’outils innovants, mais aussi de former les futurs professionnels du secteur et cela passe par une nécessaire collaboration avec le milieu académique. Proposer le sujet de l’innovation dès la formation permet également de répondre à une problématique de recrutement de talents dans un secteur parfois réputé trop traditionnel.

Au-delà de ces challenges, un sujet a été particulièrement soulevé par les acteurs, celui de la data. Considérée comme le « pétrole du XXIème siècle », la data dans le BTP est encore très peu exploitée. Pourtant, les avancées technologiques nous permettent aujourd’hui d’envisager l’exploitation des données à grande échelle, grâce au Big Data et à l’Intelligence Artificielle. Ces innovations potentiellement révolutionnaires pourraient alors avoir des répercussions sur toute la chaîne de valeur du bâtiment et augmenter l’efficacité globale de la filière.

En collaboration avec Strategy&, Vladislava Iovkova, Directrice Strategy& et Guillaume Jean, Senior Manager Strategy&.

Contactez-nous

Yan Ricaud

Associé responsable du secteur Ingénierie et Construction, PwC France

Tel : +33 1 56 57 84 57

Sophie Invernizzi

Marketing & Business Development, PwC France

Tel : + 33 1 56 57 10 31

Suivez-nous !