Facteur carbone : une baisse de 39 % en 21 ans

Changement climatique et électricité : comparaison des émissions de CO₂ des principaux électriciens européens

La 21ème édition du rapport annuel « Facteur carbone Européen », dont l’objectif est de rendre compte de l'activité et de l’émission de CO₂ des 23 premiers producteurs d'électricité européens, montre une légère augmentation du facteur carbone.

Si les résultats de l’édition précédente présentaient une baisse de production de l’électricité de la part des entreprises interrogées, la reprise post Covid-19 inverse cette tendance avec un facteur carbone européen qui augmente à 224 kg CO₂ /MWh (+3,1 %). Par rapport au niveau de 2019, le facteur carbone continue de diminuer (-9 %, 244 kg CO₂ /MWh).

L'augmentation entre 2020 et 2021 s’explique par une progression de la production non renouvelable (+6 %) par rapport à la production renouvelable qui progresse passant de 490 TWh en 2020 à 499 TWh en 2021 (+2 %). Et par l'augmentation de la production à partir de charbon (+35 TWh à cause de la reprise post Covid-19, corrélée à la flambée des prix du gaz en 2021).

Découvrez les grandes tendances de cette nouvelle édition « Facteur carbone Européen »

Téléchargez l'étude

Facteur carbone européen : légère augmentation due à la reprise post-Covid

Au regard de la situation pré Covid-19, la production d’électricité a diminué de 3 % tandis que les émissions ont diminué de 11 %. Cette diminution des émissions s’explique par une augmentation importante de la production renouvelable (+11 % par rapport à 2019) corrélée à une diminution de la production d’électricité non renouvelable (-7 % par rapport à 2019).

Le facteur carbone européen augmente en 2021 

Le facteur carbone européen augmente en 2021 pour faire face à la reprise économique post crise sanitaire : la moyenne européenne du facteur carbone pour le panel s’établit à 224 kg CO₂/MWh en 2021 (contre 217 kg CO₂/MWh en 2020). Cependant, le facteur carbone continue sa diminution en 2021 par rapport à 2019 (244 kg CO₂ /MWh soit une diminution du facteur carbone de -8 %).

Énergies renouvelables en 2021 : stagnation en valeur et dans le mix énergétique 

L’analyse des 23 sociétés du panel révèle une augmentation de la production d’électricité à partir d’énergies renouvelables (499 TWh en 2021, +1,7 %) : une augmentation moins forte qu’en 2020 (490 TWh, +9,2 %). L’étude démontre une légère diminution de la part d’énergies renouvelables dans le mix énergétique du panel de 28,1 % en 2020 à 27,2 % en 2021, due à l’augmentation plus importante de la production d’électricité d’origine non renouvelable (+6,3 %).

Par rapport à 2019, la production d’électricité à partir d’énergies renouvelables est passée de 449 TWh à 499 TWh en 2021 (+11,1 %).

Augmentation des émissions de CO₂

Entre 2020 et 2021, les émissions proforma du panel ont augmenté de 79 Mt CO₂, soit une augmentation de 8 % des émissions de CO₂ par rapport à 2020. Cette augmentation reflète la reprise post crise du Covid-19. Par rapport à 2019, les émissions proforma du panel ont diminué de 51 Mt CO₂, soit -11 % des émissions de CO₂ par rapport à 2019. En moyenne, les émissions du panel diminuent de 7 % par an par rapport au niveau de 2012.

Évolution du mix énergétique 

Une légère augmentation de la part du charbon et celle du nucléaire par rapport au gaz et à l'hydraulique par rapport à 2020 est constatée.

Le charbon a augmenté dans le mix énergétique du panel passant de 13 % en 2020 à 14,4 % en 2021 pour répondre à la demande inhérente à la reprise économique. Néanmoins, le charbon poursuit sa baisse significative dans le mix énergétique européen (-12 %) par rapport à 2019 et reste la 4ème source de production d’énergie.

Taxonomie européenne : objectifs climatiques 

Afin d'atteindre les objectifs climatiques de l’Accord de Paris (maintien du réchauffement global sous 1,5 degrés), les premiers actes délégués sur les objectifs d’atténuation et d’adaptation au changement climatique sont entrés en vigueur au 1er janvier 2021. La taxonomie européenne intègre les activités liées à la production et à la distribution d’énergie et de chaleur à partir de sources renouvelables.

En 2022, les énergéticiens devront publier leur pourcentage d’alignement avec la taxonomie. L'objectif de cette taxonomie est de réorienter les capitaux privés vers des projets et des investissements durables et fixe des exigences obligatoires en matière de publication des informations dans le but d’améliorer la transparence sur la performance environnementale des sociétés concernées. Elle aura donc un impact sur les énergéticiens de notre panel et leur capacité à financer leur stratégie de décarbonation.

Méthodologie

L’objectif de l’étude « Facteur carbone européen » est de présenter une information complète sur les émissions de CO₂ des principaux producteurs d’électricité et de chaleur européens, et d’analyser les principales variations entre les années 2001 et 2020.

Les 23 premiers producteurs d’électricité européens ont été analysés selon certains critères.  

  • Production d’électricité et de chaleur (en TWh) ;

  • Émissions (en t CO₂ /an), correspondant à l’électricité et la chaleur produites ;

  • Facteur carbone (en kg CO₂/MWh produit) ; 

  • Part de l’énergie produite à partir d’énergies renouvelables ; 

  • Principales évolutions du facteur carbone, des émissions de CO₂ et de la part d’énergies renouvelables

Suivez-nous !

Contactez-nous

Olivier Muller

Olivier Muller

Associé Développement durable, PwC France et Maghreb

Tel : +33 1 56 57 80 44

Masquer