Skip to content Skip to footer

Chargement des résultats

Les entreprises françaises à la conquête de la blockchain

Découvrez comment les entreprises françaises misent sur les technologies blockchain pour instaurer la confiance

Décembre 2020

L’année 2020 marque un tournant pour les technologies blockchain, avec 3 principaux piliers permettant son adoption à grande échelle désormais en place :

  • la mise en place d’un cadre réglementaire français et européen, 

  • l’adoption par des acteurs dominants de différents secteurs, 

  • le recul pour accéder à des analyses de rentabilité convaincantes. 

Ce dernier point est clé : pour les entreprises, investir dans une technologie naissante pose toujours la question de la durée de rentabilité.

Multiplication des projets, hausse significative des investissements

Pour lever les derniers doutes et offrir plus de transparence, PwC propose via cette étude un panorama unique, concret et complet de l’écosystème blockchain français. Il se fonde sur les témoignages de plus de 80 entreprises françaises, « pure players » de la blockchain ou entreprises « traditionnelles » de différents secteurs, mais aussi de personnalités représentatives de la variété de l’écosystème français.

L’étude révèle une multiplication des projets Blockchain au sein des entreprises traditionnelles et l’augmentation significative des investissements, mais aussi certains obstacles.

Pour les dirigeants, le moment serait donc venu de s’approprier les technologies blockchain, afin d’anticiper leurs prochains défis et les opportunités offertes de revoir le business model de leur entreprise.

Cette étude s’inscrit dans la continuité de notre précédente étude « Time for trust : the trillion-dollars reasons to rethink blockchain », publiée en octobre dernier, où PwC prévoit que les technologies blockchain augmenteront le PIB mondial de 1 760 milliards de dollars à horizon 2030, dont 58,5 milliards de dollars pour la France, soit environ 2 % du PIB actuel. C’est plus de 500 000 emplois qui pourraient être créés avec la blockchain en France d’ici dix ans.

« Un des leviers de réussite des projets blockchain devient l’implication quasi obligatoire des directions générales. Elles se placent en seconde position parmi les directions les plus impliquées sur ce type d’enjeux. »

Pauline Adam-Kalfon, Associée responsable de l’activité Blockchain et Crypto, PwC France et Maghreb

Découvrez les 10 enseignements clés

La blockchain n’est plus qu’une histoire d’initiés : il y a davantage de projets initiés en 2020 dans les entreprises « traditionnelles » que chez les « pure players » de la blockchain.

Les blockchains publiques sont désormais privilégiées par les entreprises, devant les blockchains de consortium.

Les services financiers restent le premier secteur impacté par la blockchain, en concentrant à lui seul 57 % des projets.

2020 marque l’avènement de la « Defi », la finance décentralisée. Un domaine que ce sont appropriés les « pures players » de la blockchain.

70 % d’entre eux prévoient d’utiliser des applications DeFi dans les prochains mois.

2 applications majeures de la finance décentralisée : 

  • applications de prêts pair-à-pair

  • applications de market making automatisé

Les budgets alloués aux projets sont en croissance, avec 1 million d'euros en moyenne pour les grandes entreprises et 100 000 euros pour les petites entreprises, et s'accompagnent d’une meilleure structuration des équipes.

La crise sanitaire et économique ne semble pas limiter l’investissement dans les projets blockchain. Seules 23 % des entreprises prévoient de le diminuer et 31 % prévoient au contraire de l’augmenter dans les prochains mois.

50 % des projets sont en phase de déploiement en 2020, et preuve de la maturité de l’écosystème français, seuls 5 % des projets ont été définitivement arrêtés cette année.

56 % des entreprises interrogées considèrent l’accès à la formation blockchain comme étant difficile ou très difficile.

Si certaines formations dédiées à la blockchain et aux cryptoactifs sont apparues ces dernières années dans les grandes écoles, universités et centres de formation, l’offre souffre notamment d’un approfondissement suffisant.

Le développement d’un projet blockchain nécessite en effet un certain nombre de connaissances sur les enjeux des systèmes décentralisés, la cryptographie ou encore les spécificités des langages utilisés pour le développement de smart contracts (Michelson pour Tezos, Solidity pour Ethereum).

Un des leviers de réussite des projets blockchain devient l’implication quasi obligatoire des comités exécutifs, même si les directions de l’innovation restent encore souvent à l’initiative des projets.

87 % des entreprises (pure players et entreprises traditionnelles) anticipent un fort développement de la blockchain en France dans les 3 prochaines années, preuve de la confiance dans l’écosystème français.

Nous avons interrogé les entreprises de la sphère de la blockchain sur les perspectives du secteur et recueilli la vision des entreprises qui n’ont jusque-là développé aucun projet en lien avec la blockchain. 

91 % des pure players et 77 % des autres entreprises sont ainsi confiants dans le développement de la blockchain en France dans les 3 prochaines années.

Suivez-nous !

Contactez-nous

Pauline Adam-Kalfon

Pauline Adam-Kalfon

Associée en charge de l’activité Blockchain et Crypto, PwC France et Maghreb

Tel : +33 1 56 57 83 72

Flora Camp

Flora Camp

Associée Audit - Blockchain et Crypto, PwC France et Maghreb

Tel : +33 6 82 03 45 76

Benoît Sureau

Benoît Sureau

Associé, Financial Institutions, Risk Management & Blockchain, PwC France et Maghreb

Tel : +33 1 56 57 40 45

Masquer