Prévention et innovation au service de la nouvelle économie du bien-être

Nous assistons à la consécration de l’Activité Physique et Sportive (APS) comme l’un des meilleurs remèdes pour guérir certaines maladies, lutter contre des pathologies ou atténuer la douleur. L’activité physique, à condition d’être pratiquée régulièrement, constitue un des meilleurs alliés pour prévenir la contraction de maladies chroniques ou cardiovasculaires. En 2018, la prescription du sport sur ordonnance est en passe de se généraliser en France.

N’oublions pas également que le sport est aussi un mode de vie qui garantit le bien-être et le fun. Grâce à l’élan des Jeux, le sport doit être inscrit dans les priorités à l’ordre du jour d’une société et d’une vie meilleures.

Cette nécessité, concerne de nombreux acteurs clés, garants de la nouvelle économie du bien-être : assureurs, fédérations, ministères, entreprises, société civile…

Nous les avons rassemblés le 23 novembre 2017 dans les locaux du Tremplin. 60 Acteurs Engagés étaient présents pour répondre aux défis posés par le croisement du sport et de la santé. À l’approche des Jeux, si l’ancrage progressif de l’APS dans la société se confirme, c’est un nouveau secteur d’activité qui va se structurer : la nouvelle économie du bien-être.

Les 3 thématiques clés analysées dans cette étude sont les suivantes :

  • comment favoriser et augmenter l'Activité Physique et Sportive des français d’ici 2024 ?
  • Le sport comme terrain d’entente entre fédérations, entreprises et assurés ?
  • Le sport vecteur de bien-être : quels moyens pour quelles ambitions ?

{{filterContent.facetedTitle}}

{{contentList.loadingText}}

Contactez-nous

Richard Béjot

Richard Béjot

Associé Médias et Loisirs, PwC France et Maghreb

Tel : +33 1 56 57 60 39

Marion Le Moign

Marion Le Moign

Marketing & Business Development, PwC France et Maghreb

Tel : +33 1 56 57 17 54

Suivez-nous !