Créer de la valeur, au-delà des transactions

Quels enseignements tirent les acteurs du M&A des acquisitions qui ont généré le plus de valeur ? Que feraient-ils différemment pour gérer les cessions dans le futur ?

Mai 2019

Pour la première fois, PwC et Mergermarket ont publié une étude sur la valeur créée sur les opérations de M&A. Huit années de données relatives aux opérations de croissance externe ont été analysées et 700 dirigeants de sociétés internationales et fonds d’investissement ont été interviewés, dans le monde entier. Le rapport analyse comment les entreprises appréhendent la création de valeur tout au long d’une opération et ce, tant du point de vue de l’acquéreur que du cédant. 

Les opérations d’acquisitions et de cessions pourraient engendrer plus de valeur

Selon l’étude, les experts PwC révèlent que la grande majorité des acquéreurs disposaient d’un plan de création de valeur lors de la conclusion de leur opération. Cependant, 53% des acquéreurs sous-performent leurs pairs en moyenne dans les 24 mois suivant l’opération. Cet écart s’explique par la qualité de mise en œuvre du plan, qui peut être très variable. Parallèlement, seulement 34 % des acquéreurs avaient réellement fixé la création de valeur comme priorité dès la conclusion de la transaction. La clé de voute d’une création de valeur réussie réside dans l’utilisation d’une méthodologie formelle de création de valeur, et dans la capacité à la mettre en œuvre de manière efficace et structurée, en prenant garde à ne pas sous-estimer les enjeux culturels et humains associés à l’opération. 

A l’inverse, plus de 60 % des transactions destructrices de valeur n’avaient pas de stratégie d’intégration clairement définie, de plan de synergies formalisé, de plan d’intégration technologique ou encore d’évaluation des enjeux règlementaires. 

« Cette étude montre que la valeur peut être relayée au second plan à la suite d'opérations de fusion-acquisition, parfois sans en avoir conscience. L'élaboration d’un plan de création de valeur va bien au-delà d’une liste de tâches à cocher, et nécessite de la vision et beaucoup d’expérience. Et ceci est vrai tant sur des opérations d’acquisition que de cession : on constate d’ailleurs que 2/3 des entreprises qui réalisent régulièrement des cessions créent de la valeur à travers celles-ci, tandis que 2/3 des entreprises peu habituées à la vente d’une activité détruisent de la valeur. »

Edouard Bitton, spécialiste des opérations de fusions-acquisitions et Associé responsable du pôle Deals chez Strategy&, l’entité de conseil en stratégie de PwC.

Quelles stratégies pour créer de la valeur lors d’une opération ?

L’opération doit faire partie intégrante de la stratégie d’entreprise et être minutieusement préparée :  plus les acteurs ont réfléchi en amont aux enjeux de création de valeur et anticipé les sujets humains, de culture d’entreprise et de gestion de la transformation, plus le succès de l’acquisition / cession sera important.

L’étude distingue trois clés essentielles à la réussite d’une opération :

  • Rester fidèle à la stratégie d’entreprise : les sociétés doivent aborder les opérations dans le cadre d'une vision stratégique claire et les aligner avec leurs objectifs à long terme. 86 % des acquéreurs interrogés ayant créé de la valeur déclarent inscrire leurs transactions dans le cadre d’un examen de portefeuille approfondi, très différente d’une démarche opportuniste.
  • Définir un plan complet d’action de création de valeur, et non pas seulement tourné vers des visions court terme ou uniquement focalisées sur une seule dimension (par exemple la réduction des coûts de structure).
  • Placer l’humain et la culture au cœur de l'opération : la gestion des talents et du capital humain impacte la capacité des entreprises à créer de la valeur après une opération de fusion-acquisition. 82 % des entreprises qui déclarent que leur dernière acquisition a généré une destruction de valeur importante ont perdu plus de 10 % de leurs collaborateurs clés à l’issue de l'opération.

« L’enjeu de la création de valeur est aussi important pour les acquéreurs que pour les cédants, et d’autant plus dans le contexte actuel où les prix sont élevés, les perspectives macro-économiques incertaines, et les marges de manœuvre d’autant plus réduites en conséquence. On peut rapidement réussir ou échouer dans son projet selon son degré de préparation et de capacité à mettre en œuvre. Et parmi les transactions mal préparées, sans plan défini, plus de 60 % ont détruit de la valeur ! Mobiliser les meilleurs talents, identifier et actionner les leviers de création de valeur de manière structurée et sans perte de temps, prévoir un schéma d’incitation sont autant de moyens permettant de renforcer le potentiel de valeur et sécuriser le deal. »

Olivier Marion, Associé responsable des activités Deals, PwC France

Contexte et enjeux : comment générer plus de valeur

Quels enseignements tirent les acteurs du M&A des acquisitions qui ont généré le plus de valeur ? Que feraient-ils différemment pour gérer les cessions dans le futur ?

Créer de la valeur, au-delà des transactions

loading-player

Playback of this video is not currently available

Olivier Marion, Associé, Responsable Deals, PwC France, et Edouard Bitton, Associé Responsable Deals Strategy&, PwC France, nous rappellent quel est le contexte de l'étude Value Creation in Deals et nous partagent les principaux messages. 

Créer de la valeur, au-delà des transactions

loading-player

Playback of this video is not currently available

Olivier Marion, Associé, Responsable Deals, PwC France, et Edouard Bitton, Associé Responsable Deals Strategy&, PwC France, nous expliquent pourquoi l'enjeu de création de valeur est aussi important pour les acquéreurs que pour les cédants et pour quelles raisons il passe parfois au second plan.

{{filterContent.facetedTitle}}

Contactez-nous

Olivier Marion

Associé, Responsable Deals, PwC France

Tel : +33 1 56 57 86 85

Edouard Bitton

Associé, Responsable Deals Strategy&, PwC France

Tel : +33 1 56 57 71 21

Suivez-nous !