2017 une année record pour les introductions en bourse

En 2017, 1483 introductions en bourse ont eu lieu, un nombre bien supérieur aux 10 années précédentes.

Février 2018

Le nombre d’IPO (introductions en bourse) en 2017 a atteint son record de l’ère post-subprimes, reflétant une confiance solide des investisseurs malgré de nombreuses incertitudes à travers le monde. Retour sur 2017, une année très active, dominée par les marchés d’Asie-Pacifique.

Des records d’activité et de performance qui soulignent l’optimisme des investisseurs

En 2017, 1 483 IPO ont été recensées (+ 47 % par rapport à 2016), pour un total de 204,7 milliards de dollars levés (+ 43 %). Le nombre de FO (transactions equity) est également en hausse, avec 3 529 opérations et plus de 613 milliards de dollars ainsi levés. Ces chiffres vertigineux montrent que les incertitudes géopolitiques qui ont jalonné l’année 2017 – politique fiscale et commerciale américaine, élections présidentielles en France, aux Pays-Bas et en Allemagne, tensions coréennes, ou encore négociations du Brexit – n’ont pas eu raison de l’enthousiasme des investisseurs.

+ 47 % d’introduction en bourse en 2017 par rapport à 2016

Les opérations sont non seulement plus nombreuses, mais affichent aussi une performance plus élevée. La performance post-IPO à un mois se situe, à + 20,3 %, 2 points au-dessus de celle des opérations de 2016, et la performance à 3 mois, plus de 7 points au-dessus (à + 29,8 %). Cette rentabilité est portée par les rendements enregistrés en Asie-Pacifique, où le cours médian de l’action affiche un renchérissement de 72 % pour les opérations de 2017, contre 4 % dans la région Amériques et 1 % dans la zone EMEA.

Malgré des inquiétudes croissantes concernant la valorisation actuelle des cours (notamment les valeurs tech aux États-Unis), 90 % des IPO ont été réalisées à un pricing qui se situe dans la fourchette de prix initiale. Cette proportion est stable par rapport à 2016, sauf dans la région Amériques, où elle a augmenté de 6 points, en contrepartie d’une réduction du nombre d’opérations valorisées en deçà de la fourchette.

L’Asie-Pacifique en tête du mouvement

Les États-Unis et la Chine sont en tête des levées de fonds, tant en IPO qu’en FO, en concentrant 40 % des montants totaux. Cependant, le top 5 des pays comptant également d’une part Hong-Kong et d’autre part l’Inde pour les IPO et le Japon pour les FO, c’est bien l’Asie-Pacifique qui se montre la région la plus dynamique en 2017.

Malgré un rebond des Amériques et de la zone EMEA après une année 2016 creuse, l’Asie-Pacifique reste dominante sur les IPO aussi bien en volume (63 % du total, 932 opérations contre 682 l’année précédente) qu’en valeur (41 % du total, 84 milliards de dollars contre 77 milliards en 2016).

Concernant les FO, seule la zone EMEA affiche une progression, et elle est importante : de 120 à 189 milliards de dollars. Les Amériques et l’Asie-Pacifique reculent légèrement, et cette dernière occupe la deuxième place – mais la première en nombre de transactions, avec 1 381 opérations de FO contre 1 228 pour les Amériques.

1,3 milliard de dollars : montant de l’introduction en bourse de l’entreprise française ALD, l’une des principales IPO 2017 en zone EMEA

Pour les fonds levés en 2017, le top 4 des places financières inclut NYSE, NASDAQ, LSE et Shanghai. La cinquième place est occupée par Hong-Kong pour les IPO, et Euronext pour les FO. Avec 35 milliards de dollars levés, NYSE reprend donc la tête du classement des IPO, classement dominé en 2016 par Hong-Kong et NASDAQ au coude-à-coude.

Si l’activité de l’année 2017 est dominée par le rebond du secteur financier, qui s’était fortement replié en 2016, cette tendance ne doit pas masquer une nette croissance de l’activité dans le secteur industriel (+ 145 IPO par rapport à 2016, + 18 milliards de dollars levés). Cette croissance est portée par la zone Asie-Pacifique en volume (+ 68 opérations) et par la zone Amériques en valeur (+ 15 milliards de dollars).

Sur la même lancée en 2018 ?

Bien que l’introduction en Bourse de Saudi Aramco, qui promet d’être la plus importante jamais enregistrée, ait encore été reportée, 2018 apparaît comme une année très prometteuse en matière de levées de fonds en bourse. Entre préoccupations quant aux valorisations et augmentation très progressive des taux, le marché devrait rester très ouvert d’après nos experts.

« L’année 2017 a été marquée par un record du nombre d’opérations dans un contexte géopolitique et économique très dense en événements et pouvant faire craindre une certaine atonie des marchés. »

Philippe Kubisa, Associé, spécialiste des marchés de capitaux, PwC France

{{filterContent.facetedTitle}}

Contactez-nous

Philippe Kubisa

Associé, PwC France

Tel : +33 1 56 57 80 32

Suivez-nous !