Bâtir un avenir durable grâce à l’intelligence artificielle

Estimer l'impact économique et environnemental de l'adoption de l'IA dans l'agriculture, l'eau, l'énergie et les transports

Novembre 2019

À l’heure où les solutions d'Intelligence Artificielle ne cessent de prendre de l'importance dans le domaine de l'environnement, comment l'IA pourrait-elle influer sur la croissance économique et sur l’ambition mondiale visant à réduire les émissions nocives d'ici à 2030 ?

Dans un large éventail de situations et de secteurs économiques, il est possible d’exploiter l’IA afin de gérer l'impact du changement climatique et ses répercussions environnementales. Des innovations propulsées par l'IA telles que des réseaux de distribution d'énergie propre, l’agriculture de précision, des chaînes logistiques durables, le suivi et de contrôle du respect de la réglementation environnementale, ainsi que la prévision et de gestion des catastrophes météorologiques et climatiques.

L'étude menée par PwC, à la demande Microsoft, modélise l'impact des solutions d'Intelligence Artificielle pour la gestion environnementale de quatre secteurs - l'agriculture, l'eau, l'énergie et les transports.

« L’Intelligence Artificielle est une des meilleures opportunités que nous ayons pour dissocier enfin la croissance économique de celle des émissions de CO2, en offrant des solutions alternatives légères en carbone dans leurs usages. L'IA c'est aussi des opportunités majeures de création d'emploi et d'innovation : deux enjeux majeurs des économies mondiales pour les prochaines années. »

Sylvain Lambert, Associé du département Développement Durable, PwC France

D’après les estimations, l'utilisation de l'IA pour des applications environnementales pourrait contribuer à hauteur de 5 200 milliards de dollars à l'économie mondiale en 2030, soit une augmentation de 4,4 %.

De plus, ces solutions permettraient la réduction de 4 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre en 2030, représentant 2,4 Gt (gigatonnes) d'équivalent CO2, soit un montant comparable à la somme des émissions annuelles de l'Australie, du Canada et du Japon à la même date.

Parallèlement à l'amélioration de la productivité, l'IA pourrait créer 38,2 millions de nouveaux emplois net dans l'ensemble de l'économie mondiale, en offrant des emplois plus qualifiés dans le cadre de cette transition.

Voir le dashboard

« L'Intelligence Artificielle ne peut remplacer l'Intelligence Humaine, et doit permettre de bâtir une démarche IA durable, en plaçant l’homme au cœur de ses enjeux et non l’inverse. »

Jean-David Benassouli, Associé responsable de l'activité Data Analytics et Intelligence Artificielle, PwC France

{{filterContent.facetedTitle}}

Suivez-nous !

Contactez-nous

Jean-David Benassouli

Jean-David Benassouli

Associé responsable de l’activité Data Analytics et Intelligence Artificielle, PwC France

Tel : +33 1 56 57 72 49

Sylvain Lambert

Sylvain Lambert

Associé du département Développement Durable, PwC France

Tel : + 33 1 56 57 80 83

Masquer