La fin du LIBOR pour les gestionnaires d’actifs : comment tirer parti des nouveaux taux de référence ?

Mai 2019

Les évolutions réglementaires sont souvent une occasion pour les acteurs d’en tirer un avantage concurrentiel. Face à la complexité et à l’incertitude générées par la réforme des taux de référence, les acteurs financiers doivent faire preuve de proactivité quant aux changements à apporter à leurs organisations. Les taux LIBOR sont la référence pour 350 000 $ milliards de contrats financiers, et disparaitront progressivement en 2021. Dans ce cadre, les gestionnaires d'actifs doivent faire face à des défis particuliers, en ce qui concerne la diversification de leurs catégories d'actifs, leur dépendance à l'égard des prestataires et la communication à différentes typologies d’investisseurs. Toutefois, cette transition vers de nouveaux taux de référence pourrait également générer des avantages, que ce soit dans l’amélioration des produits proposés ou de la rentabilité des acteurs.

Notre dernière publication « LIBOR’s end for asset managers: Turning new reference rates to your advantage » donne un aperçu de cette réforme et des principales actions à mettre en œuvre chez les gestionnaires d’actifs.

Cette publication présente notre vision et notre analyse des informations et décisions récentes relatives à la réforme. Nous indiquons également des éléments de contexte et les raisons d'un tel changement, sa complexité et les risques engendrés. Cette publication est aussi l’occasion de guider les acteurs sur le chemin à parcourir pour s'y préparer au mieux.

Impacts et bénéfices de la transition

Fin du LIBOR : quels impacts ?

Les gestionnaires d’actifs doivent faire face à des risques liés à cette évolution : risques réputationnels (absence de communication externe sur leur manière de gérer la transition), opérationnels (non prise en compte des impacts chez leurs prestataires) et juridiques (évolutions de certaines clauses contractuelles). Pourtant, les gestionnaires d’actifs peuvent gagner à considérer cette transition comme une opportunité. Ces derniers vont devoir à cette occasion mettre à jour leurs systèmes et leurs processus, démontrer à leurs clients leur proactivité sur ce sujet, et rechercher de nouvelles opportunités de marché.

View more

Préparer son plan de transition

Certains gestionnaires d’actifs précurseurs considèrent déjà la fin du LIBOR comme une occasion d'améliorer leurs processus et leurs relations avec les clients, leurs collaborateurs et leurs actionnaires. Ils ont recours à la mise en place de scenarii d’évolution de leur activité et commencent à apporter les changements qui seront nécessaires. Ces étapes comprennent la mise à jour des contrats, la formation des acteurs clés (collaborateurs et clients), la détermination des modifications à apporter à leurs systèmes, aux produits, aux modèles et aux procédures, les tests à réaliser.

View more

Quels bénéfices en tirer

Les gestionnaires d'actifs vont pouvoir capitaliser sur la nécessité de passer à des taux de référence alternatifs. La formation des collaborateurs va permettre à ces derniers de se sentir plus impliqués dans les changements opérationnels à réaliser et faciliter leur prise de décision, les incitant à mener une réflexion sur les produits utilisés fondés sur les nouveaux taux de référence, et donc d’améliorer leurs stratégies d’investissement. Il est important de réfléchir dès à présent aux changements à opérer, que ce soit dans le cadre du suivi des risques, du développement des produits, de la stratégie d’investissement, de la sensibilisation des investisseurs. Nous pensons que les gestionnaires d’actifs qui seront en avance de phase dans la mise en place de ces changements seront vus comme des références à suivre par les autres acteurs.

View more

Ce qu’il faut retenir

L’ampleur et l’incertitude liées à ce changement réglementaire peuvent pousser les gestionnaires d’actifs à opter pour une stratégie attentiste. Nous croyons que la première étape consiste à reconnaître dès aujourd’hui que nous sommes à la croisée des chemins et qu’il faut faire du programme de transition LIBOR une priorité. Avec des modèles opérationnels et contractuels internes revus et une stratégie de communication proactive, les gestionnaires d'actifs réussiront à passer ce cap de la manière la plus fluide possible.

View more

« La fin des LIBORs nécessite une proactivité de la part des acteurs financiers. Nous sommes convaincus qu’une préparation en amont de cette transition permettra de tirer des avantages concurrentiels et d’assurer une stabilité financière dans ces organisations. »

Timothée Huignard, Senior Manager Financial Services, PwC France

{{filterContent.facetedTitle}}

Contactez-nous

Rami Feghali

FS Risk and Regulation, Associé, PwC France

Tel : +33 1 56 57 71 27

Sarah Kressmann-Floquet

Associée, PwC France

Tel : +33 156578271

Timothée Huignard

Senior Manager Financial Services, PwC France

Tel : +33 1 56 57 56 50

Suivez-nous !