Télécommunications : la grande transformation

Influence profonde des GAFA, disruption 2.0, nouvelles normes régulatrices du digital et du marché en mutation, le secteur des télécommunications rencontre de nouveaux défis.

Gare aux GAFA

Le secteur des télécommunications est profondément dépendant des évolutions des technologies. Les GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon) s’attaquent désormais au marché. Apple tend, par exemple, à intégrer des cartes SIM dans ses téléphones. Les opérateurs téléphoniques et fournisseurs d’accès à Internet doivent développer leurs offres et engager une mutation profonde : soit devenir une « fat pipe » (large bande passante) soit engager une transformation afin de devenir un prestataire de service capitalisant sur ses abonnés. A ce titre, la mutation du capital humain des opérateurs est un élément fondamental de la transformation du secteur.

Afin de chercher de la valeur, les professionnels du secteur des télécoms s’orientent vers des organisations plus agiles et plus digitales (customer messaging, intelligence artificielle de type chatbots). Ces changements d’organisation répondent à un double besoin des acteurs du secteur : accroître l’expérience client des utilisateurs mais également réduire le montant de leurs dépenses d’investissement (CAPEX). La plupart s’orientent vers une diversification de leur offre : investissement dans les contenus (droits de diffusion d’événements sportifs par exemple), ouverture de banques, intérêt pour la sécurité ou encore les voitures connectées. L’opérateur va devenir omniprésent dans différents secteurs.

Disruption 2.0

Pour aller plus loin dans cette transformation, les acteurs du secteur des télécoms doivent maintenant mieux exploiter les données des utilisateurs. Un opérateur de téléphonie mobile génère plusieurs téraoctets de données par jour. Cette manne, bien interprétée, ouvre des opportunités de réduction de coûts, de développement de nouvelles offres ou encore d’amélioration de l’expérience client.

L’exploitation des données doit se faire en conformité avec une réglementation en évolution. Le GDPR (General Data Protection Regulation), nouveau règlement phare, doit entrer en vigueur en 2018. Parmi les autres normes structurantes pour le secteur citons l’IFRS 9, règle comptable sur les instruments financiers, l’IFRS 15 norme sur la reconnaissance du revenu et l’IFRS16 nouvelle réglementation pour les contrats de location.

Au rythme des normes

Ces règles vont devoir s’ajuster rapidement, une nouvelle technologie s’apprête déjà à chambouler de nouveau le secteur. Maintenant que la couverture de la 4G est optimale, la 5G devrait être lancée d’ici 2020.

Autre enjeu pour les acteurs du secteur : s’adapter au rythme des innovations et maintenir des résultats d’exploitation malgré les changements. Les opérateurs réalisent de nombreux investissements afin de maintenir et développer les réseaux. Cela affecte leur rentabilité : il faut pourtant pouvoir maintenir la qualité du réseau tout en réduisant les dépenses. L’objectif est de conserver une marge de manœuvre afin d’investir dans les technologies du futur et notamment celle de la 5G.

Qui regarde quoi sur son smartphone ?
Partager sur

Contactez-nous

Gad Azuelos

Associé Responsable Communications, PwC France

Tel : +33 1 56 57 80 02

Geoffray Escoffier

Marketing & Business Development, PwC France

Tel : +33 1 56 57 13 06

Suivez-nous !