Médias et loisirs : une révolution en cours

Services et publicité en ligne, jeux vidéo, fourniture d'accès internet, les quatre grands relais en croissance des médias et loisirs viennent bousculer leurs ainés. Influencés par l'essort du digital, les consommateurs changent leurs usages et forment des communautés actives.

Le client est enfin roi

La création de valeur ne s’appuie plus seulement sur la recherche de la meilleure combinaison entre contenus et stratégies de distribution. Pour se démarquer, les acteurs du secteur des médias et du divertissement se doivent de proposer une expérience client singulière ainsi valorisable.

De nouveaux modes de consommation ont fait leur apparition provoquant, notamment, une saturation de l’offre et une perte de vitesse des marques traditionnelles.

La télévision, par exemple, est consommée de manière asynchrone grâce au replay et sur un large éventail de supports physiques. Pour la musique, qui se consomme désormais majoritairement en ligne, le streaming s’impose. La croissance annuelle de ce mode de consommation devrait dépasser 16 % d’ici 2021*. Le streaming fait évoluer les business models. Aujourd’hui par exemple, les labels font surtout du profit avec les droits d’interprétation, qui constitue désormais la partie principale de leurs revenus.

Le numérique est à la fois source de changements et d’opportunités : l’innovation technologique (4D, AR, VR,…) promet une expérience toujours plus immersive, susceptible de fidéliser l’utilisateur et de fédérer des communautés.

Des contenus ciblés pour les consommateurs

Le développement des accès internet, de la vidéo sur internet, de la publicité en ligne et des jeux vidéo sont des moteurs de croissance.

Les initiatives pour rassembler les consommateurs dans des communautés solides se multiplient, notamment dans le secteur des médias. Les transformer en fans et cibler le contenu souhaité sont des impératifs stratégiques. Les chaines de télévision et les groupes de télécommunications se rapprochent et misent sur les contenus afin de se différencier. Par exemple, les amateurs de série s’orientent plus facilement vers l’offre d’un opérateur alors que les fans de football préféreront les contenus d’un autre. Ces industries sont désormais dans le même écosystème, liées par des partenariats. Les utilisateurs et les fans sont alors soigneusement suivis, via leurs données.

L’analyse des données devient ainsi un levier stratégique pour les entreprises. Plus le consommateur est intéressé plus il produit de données. Or, cette profusion d’informations permet de collecter davantage de renseignements pour mieux appréhender les attentes et les souhaits des utilisateurs. C’est également une manière de mieux cibler un public et de créer de nouvelles opportunités de revenus.

Médias & Télécoms le temps de la convergence ?

loading-player

Playback of this video is not currently available

Partager sur

Les business models évoluent, les normes aussi

Ces partenariats entre les acteurs du secteur des télécommunications et ceux des médias et loisirs donnent une nouvelle dimension de deals aux proportions impressionnantes (megadeals).

Les nouveaux leviers : données des utilisateurs, technologies ou encore expériences à faire vivre aux clients permettent d’établir de nouveaux deals stratégiques axés sur la data, l’innovation et le vécu.

Les professionnels du jeu et des parcs d’attraction misent eux aussi sur les datas pour améliorer l’expérience utilisateur et espérer contrer les effets de la conjoncture sociale et économique.

Pour ces professionnels des jeux de hasard, sociétés de paris, casinos et parcs d’attractions, la complexité de la régulation et la lutte contre le blanchiment sont d’autres sujets majeurs.

De nouvelles normes encadrent désormais tous ces nouveaux usages. L’environnement réglementaire des acteurs du secteur des médias et loisirs se renforce aussi avec de nouvelles règlementations comme IFRS 16 ou le GDPR. Le règlement général sur la protection des données, entrera en vigueur en mai 2018. Ce texte incitera les entreprises à plus de vigilance dans l’exploitation des données personnelles. Une opportunité de repenser son approche de la data.

La France s’inscrit dans la tendance

PwC a identifié quatre relais de croissance pour le secteur dans le monde : les services en ligne, la publicité online, les jeux vidéo et la fourniture d’accès Internet.

Le marché des médias et loisirs français se trouve également dans une période charnière. Les revenus des secteurs traditionnels ne cessent de baisser au profit des nouveaux entrants digitaux. En France, le développement des accès internet, la vidéo sur internet, la publicité en ligne et les jeux vidéo sont des moteurs de croissance.

Pour la première fois en 2016, la publicité sur internet a généré davantage de revenus que la publicité télévisée. Les consommateurs continuent d’attacher autant d’importance aux deux plateformes alors que les dépenses publicitaires deviennent de plus en plus efficaces.

* PwC GEMO 2017

Contactez-nous

Richard Béjot

Associé Médias et Loisirs, PwC France

Tel : +33 1 56 57 60 39

Geoffray Escoffier

Marketing & Business Development, PwC France

Tel : +33 1 56 57 13 06

Suivez-nous !