Skip to content Skip to footer
Recherche

Chargement des résultats

Près d’un Européen sur deux serait prêt à abandonner sa voiture individuelle au profit des robotaxis

Communiqué de presse

Neuilly-sur-Seine, le 07 mars 2019

  • Le volume du marché européen des services de mobilité passera de 25 milliards de dollars en 2017 à 451 milliards en 2030 (+25% par an)
  • Les Etats-Unis ont une progression moins importante (+14% par an) tandis que le marché chinois décolle (+33% par an)
  • Le marché des véhicules partagés à la demande (« mobilité en tant que service », MaaS) représentera 30 % des bénéfices de l’industrie automobile
  • Le marché des véhicules partagés à la demande atteindra 1 400 milliards d’euros en 2030, en Europe, aux États-Unis et en Chine

Et si l'avenir de la mobilité ne ressemblait ni à une voiture volante, ni à un tunnel sous-terrain de véhicules mais à une nouvelle manière, économique et écologique, d’utiliser les transports ? Dans la 7e édition du Digital Auto Report, les experts PwC s’appuient sur des recherches et entretiens menés avec les principaux dirigeants de l’industrie automobile et illustrent la révolution imminente de la mobilité.

La mobilité à la demande, un marché porteur pour l’Europe

Aujourd’hui, en Europe et aux Etats-Unis, quatre consommateurs européens et américains sur cinq affirment que les voitures particulières constituent leur moyen de transport privilégié pour les trajets quotidiens : dans cinq à dix ans, ils ne seront plus que la moitié (54%).

Les automobilistes sont très demandeurs vis-à-vis de la mobilité du futur, et sont prêts à y mettre le prix. En effet, 47% des Européens seraient prêts à abandonner leur voiture au profit des « robotaxis », une fois disponibles à plus grande échelle. L’écart est particulièrement important entre la Chine et les Etats-Unis puisque seuls 38% des Américains pourraient renoncer à leur voiture contre 79% des consommateurs chinois.

En termes de dépenses pour des services de transports autonomes, les experts notent une différence entre ce que sont prêts à payer les consommateurs américains, européens et chinois : les Américains dépenseraient 1,40€/Km, les Européens quant à eux seraient disposés à dépenser 1,20€ pour la même distance, tandis que les Chinois dépenseraient au maximum 0,80 €/Km.

 

Le marché des véhicules partagés à la demande atteindra un volume total de 1 400 milliards de dollars d’ici 2030 réparti de la manière suivante entre les 3 grandes zones géographiques.

1Cette étude couvre tout le marché français de la publicité digitale, dont les grands acteurs américains, et croise de multiples sources : déclaratifs et entretiens qualitatifs auprès des régies et des agences médias, analyses de différentes publications financières internationales et estimations.

A noter que le volume du marché européen des véhicules partagés à la demande augmentera de 25% par an, passant de 25 milliards de dollars en 2017 à 451 milliards en 2030. Ce marché est plus important que le marché américain (250 milliards de dollars en 2030) mais resterait cependant derrière le volume du marché chinois (656 milliards de dollars en 2030). Enfin, la mobilité en tant que service (MaaS) pourrait représenter environ 30% des bénéfices de l’industrie d’ici une dizaine d’années.

« Le partage de véhicule va influer sur son taux d’utilisation et par conséquent avoir un impact positif sur le revenu du véhicule partagé. L’autre résultat du partage de véhicule sera la diminution du nombre de voitures sur les routes, en particulier sur des marchés très développés tels que l'Europe ou les États-Unis. La Chine diffère sur ce point dans la mesure où la taille importante du marché avec un grand volume de consommateurs va permettre un effet d’échelle sur le coût de la mobilité, donc sur son attrait, ce qui résulterait de fait d’une augmentation du parc automobile ».

Charles de la Tour d’Auvergne, manager en charge de la communauté « Nouvelle mobilité » chez PwC

Vers un déclin des ventes de véhicules ?

Si les ventes de voitures neuves représentaient 48% des ventes totales en 2017, ce chiffre devrait s’abaisser à 38% d’ici 2030.

L’utilisation croissante de véhicules partagés et autonomes entraîne une diminution du nombre total de voitures, notamment en Europe. Les experts comptent aujourd’hui 287 millions de véhicules sur les routes et il en resterait seulement 272 millions d’ici 2030.

« Selon l’étude, 70% des clients automobiles souhaitent recevoir des offres de mobilité personnalisées et il en va de même pour les millennials -près de la moitié de la population mondiale- qui semblent être indifférents à la performance des véhicules ou encore à leur marque. Ils accordent de l’importance au confort et à l’expérience numérique à bord des véhicules autonomes. Par conséquent, les constructeurs automobiles doivent s’adapter aux tendances sur des cycles plus courts. Agir à la fois comme un constructeur de véhicules et un fournisseur de mobilité nécessite une structure d'entreprise extrêmement agile. Les équipementiers doivent donc déjà définir leurs priorités sur le marché futur de la mobilité afin de développer les compétences et les ressources adéquates à partir de 2019 ».

François Jaumain, associé en charge du secteur automobile chez PwC, analyse les futures tendances du secteur

A propos de Strategy&

Strategy& est une équipe mondiale d’experts dans le domaine du conseil en stratégie. Nous aidons nos clients à réaliser leur potentiel et à résoudre leurs problèmes les plus complexes en les accompagnant dans l'élaboration et la concrétisation de leur vision. Nous conjuguons un siècle d’expérience en conseil en stratégie avec l’expertise fonctionnelle et sectorielle du réseau PwC. Strategy& est membre du réseau PwC, présent dans 157 pays et regroupant 223 000 collaborateurs engagés au bénéfice de la qualité de service pour leurs clients et partenaires, dans les domaines du conseil, des transactions, du juridique & fiscal, de l'audit et de l'expertise comptable. Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site https://www.strategyand.pwc.com/fr/home

A propos de PwC France et pays francophones d’Afrique

PwC développe en France et dans les pays francophones d'Afrique des missions de conseil, d’audit et d’expertise comptable, privilégiant des approches sectorielles.

Plus de 251 000 personnes dans 158 pays à travers le réseau international de PwC partagent solutions, expertises et perspectives innovantes au bénéfice de la qualité de service pour clients et partenaires. Les entités françaises et des pays francophones d'Afrique membres de PwC rassemblent 6 400 personnes couvrant 23 pays. Rendez-vous sur www.pwc.fr

En se mobilisant au quotidien pour conseiller et accompagner ses clients dans leur réussite, PwC contribue à la dynamique de l’économie française. A travers ses études et ses analyses d’experts, PwC s’engage également à anticiper les économies du futur et à développer les nouveaux usages technologiques. Enfin, en apportant des solutions pour maîtriser les risques, PwC crée de la confiance entre les acteurs et sécurise le cœur de l’économie française.

PwC France a lancé le mouvement #LetsgoFrance pour valoriser tous ceux qui travaillent à la réussite de l'économie française. Rejoignez-nous et agissons ensemble : letsgofrance.fr

« PwC » fait référence au réseau PwC et/ou à une ou plusieurs de ses entités membres, dont chacune constitue une entité juridique distincte. Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site www.pwc.com/structure

Suivez-nous !

Contactez-nous

Roxane Lauley

Roxane Lauley

Responsable des Relations Médias, PwC France et Maghreb

Tel : +33 1 56 57 13 14

Raphaëlle De Coupigny

Raphaëlle De Coupigny

Chargée des Relations Médias, PwC France et Maghreb

Tel : +33 1 56 57 88 45

Masquer