La digitalisation des processus Achats est la priorité numéro 1 des directions Achats en France et la seconde priorité des directions Achats en Europe

Communiqué de presse

Neuilly-sur-Seine, le 17 mai 2019

  • En Europe comme en France, 2,5 processus sur 7 sont digitalisés en moyenne (vs 1,5 sur 7 en 2017)
  • Les entreprises du secteur des Services restent les plus matures avec 3 processus sur 7 digitalisés contre 2 processus sur 7 pour celles du secteur de l’Industrie
  • 52 % des directions Achats françaises projettent des investissements dans 4 technologies ou plus, contre 63 % des européennes. Le nombre d’utilisateurs de l’IA pourrait être multiplié par 2,3 en Europe.

Le cabinet de conseil et d’audit PwC France et Afrique francophone dévoile les résultats de sa nouvelle étude sur la digitalisation des fonctions Achats intitulée Digital Procurement Europe 20191. Cette dernière fait un état des lieux en matière de digitalisation et livre des pistes afin d’accompagner les entreprises à développer leur maturité technologique.

La digitalisation est une priorité stratégique des directions Achats au niveau européen

Si l’étude Procurement 4.0 confirmait le virage digital amorcé au sein des départements Achats, cette édition 2019 atteste d’un nouveau pas franchi. En effet, la digitalisation des processus est désormais bien en marche au niveau européen puisqu’il s’agit de la seconde priorité des directions Achats et ce, tous pays, tous secteurs et toutes tailles d’entreprises confondus. La simplification des organisations s’impose en numéro 1, tandis que la gestion des talents ferme le top 3 des priorités révélées par l’étude.

Les directions Achats ont donc bien pris conscience que la digitalisation représente un levier stratégique pour accompagner la transformation vers plus d’agilité et d’excellence opérationnelle. Elle contribue aussi à la montée en compétences de l’ensemble de la filière Achats.

« Les directions Achats françaises sont conscientes de l’enjeu de la digitalisation des processus. C’est aujourd’hui leur priorité numéro 1, suivie de la collaboration fournisseurs et de l’accélération des plans de consolidation. Ces résultats tranchent avec les tendances européennes et démontrent que les directions Achats en France sont en cours de transition digitale. Ces dernières sont en tout cas bel et bien engagées dans la digitalisation de leurs processus puisque notre étude révèle que 2,5 processus sur 7 sont déjà digitalisés à l’instar de la moyenne européenne »

Isabelle Carradine Pinto, Directrice en charge des activités de conseil en Achats, PwC France et Afrique Francophone

L’accélération de la digitalisation des processus stratégiques menée par les entreprises de Services

Autre enseignement de l’étude, 2,5 processus sur 7 sont déjà digitalisés en moyenne (vs 1,5 sur 7 en 2017). 60 % des entreprises interrogées ont entamé la digitalisation de processus stratégiques (sourcing, prédictif ou collaboration avec les fournisseurs). Elles étaient seulement 21 % en 2017, soit une progression de 39 points en un peu plus d’une année.

Comme en 2017, les entreprises du secteur des Services restent les plus matures (3 processus sur 7 sont digitalisés contre 2 processus sur 7 pour le secteur de l’Industrie). Selon les experts PwC, cette dynamique va monter en puissance en raison de leur volonté de poursuivre leurs investissements 4.0. Dans ce contexte, l’Allemagne fait figure d’exception puisqu’elle est le seul pays où les entreprises du secteur de l’Industrie ont un taux de digitalisation supérieur à celui du secteur des Services.

Par ailleurs, les PME s’engagent plus modérément dans la digitalisation des processus (1,5 processus sur 7 sont digitalisés). Elles n’en font pas une priorité stratégique mais plus de 80 % d’entre elles ont l’intention d’investir afin de combler l’écart.

L’Intelligence Artificielle au cœur des perspectives de digitalisation des directions Achats

Les pays européens n’ont pas la même maturité quant au déploiement des technologies digitales et l’Allemagne se positionne clairement comme leader dans la région. Les experts PwC attestent d’une digitalisation progressive commençant par le déploiement de solutions matures telle que les outils S2P, afin de construire un socle technologique. En moyenne 33 % des entreprises interrogées ont testé l’IA, la robotisation et les leviers de l’industrie 4.0.

L’étude révèle que la part des entreprises qui ambitionne d’implémenter ces technologies va doubler. Le nombre d’utilisateurs de l’IA va, quant à lui, être multiplié par 2,3. La blockchain ne fait pas encore l’unanimité puisque seules 14% des entreprises ont testé et près de 60 % d’entre elles se disent insatisfaites. Les entreprises ont en tout cas bien conscience des freins rencontrés pour réussir leurs projets 4.0 : l’acquisition des compétences est le frein numéro 1 au succès des projets (après la conduite du changement). Dans la lignée du 22ème baromètre sur l’opinion des dirigeants, les résultats de cette étude confirment que la pénurie des talents est bien un enjeu majeur pour les entreprises.

« Si la France n’apparaît pas comme précurseur, les directions Achats sont entrées dans l’ère des technologies émergentes. L’Hexagone est le 3ème pays le plus avancé sur l’industrie 4.0 et le 2ème pays le plus mature sur l’IA en Europe. Le pays reste encore peu mature sur l’utilisation des technologies de Sourcing to Pay et de robotisation comme en matière de data analytics. Les investissements en France vont continuer mais de manière plus limitée que dans les autres pays européens : 52 % des entreprises françaises projettent des investissements dans 4 technologies ou plus, contre 63 % des entreprises européennes. Reste donc à encourager les entreprises françaises à développer leurs compétences IT : c’est la condition sine qua non à l’avènement de leur maturité digitale »

Isabelle Carradine Pinto, Directrice en charge des activités de conseil en Achats, PwC France et Afrique Francophone

1L’enquête a été menée entre novembre 2018 et janvier 2019 auprès d’un panel de 200 entreprises dans 20 pays d’Europe (parmi les pays les plus représentés : France, Allemagne, Turquie, Pays Bas, Belgique, Italie, Norvège). Conçue comme un outil afin d’aider les entreprises à apprécier leur niveau de maturité au regard à leur secteur d’activité, de leur taille e et de bénéficier d'exemple conrets d'applications (Source-to-Pay, Intelligence Artificielle Industry 4.0, Data Analytics, Robotisation).

A propos de PwC France et pays francophones d’Afrique

PwC développe en France et dans les pays francophones d'Afrique des missions de conseil, d’audit et d’expertise comptable, privilégiant des approches sectorielles.

Plus de 251 000 personnes dans 158 pays à travers le réseau international de PwC partagent solutions, expertises et perspectives innovantes au bénéfice de la qualité de service pour clients et partenaires. Les entités françaises et des pays francophones d'Afrique membres de PwC rassemblent 6 400 personnes couvrant 23 pays. Rendez-vous sur www.pwc.fr

En se mobilisant au quotidien pour conseiller et accompagner ses clients dans leur réussite, PwC contribue à la dynamique de l’économie française. A travers ses études et ses analyses d’experts, PwC s’engage également à anticiper les économies du futur et à développer les nouveaux usages technologiques. Enfin, en apportant des solutions pour maîtriser les risques, PwC crée de la confiance entre les acteurs et sécurise le cœur de l’économie française.

PwC France a lancé le mouvement #LetsgoFrance pour valoriser tous ceux qui travaillent à la réussite de l'économie française. Rejoignez-nous et agissons ensemble : letsgofrance.fr

« PwC » fait référence au réseau PwC et/ou à une ou plusieurs de ses entités membres, dont chacune constitue une entité juridique distincte. Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site www.pwc.com/structure

Suivez-nous !

Contactez-nous

Roxane Lauley

Roxane Lauley

Responsable des Relations Médias, PwC France

Tel : +33 1 56 57 13 14

Raphaëlle De Coupigny

Chargée des Relations Médias, PwC France

Tel : +33 1 56 57 88 45

Hide