CAC 40 : Les chiffres d’affaires des sociétés affichent un montant record jamais atteint depuis 2011

Communiqué de presse

Neuilly-sur-Seine, le 11 mars 2019

Les résultats des sociétés françaises du CAC 40 pour l’année 2018 1 confirment la tendance du premier semestre : leur chiffre d’affaires connaît une forte progression de 7,5% (soit 1,343 Mds€) par rapport à 2017. Ces résultats s’expliquent par une bonne santé générale des entreprises pour l’ensemble des secteurs et ce, au niveau mondial. Néanmoins, le résultat net publié est de 91,1 Mds€ en 2018 contre 98,5Mds€ en 2017, soit une variation sur l'année de -7,4%. Des dépréciations exceptionnelles constatées par les experts de PwC, qui ont analysé la publication des comptes consolidés des entreprises du CAC 40 au 31 décembre 2018.

Le chiffre d’affaires des sociétés du CAC 40 en hausse de 7,5% par rapport à 2017

A date, 39 sociétés ont déjà publié leurs résultats. Sur ces 39 sociétés, le chiffre d’affaires est en progression de 7,5% (en données comparables) soit une augmentation de 93,5 Mds€ (3 fois plus qu’en 2017). Les 10 secteurs représentés affichent une bonne croissance, dont certains se démarquent plus particulièrement.

En effet, le secteur pétrole & gaz affiche une forte croissance observée fin 2018 à 18,9% (soit 187 159 Mds€) contre 5,3% à fin 2017. Ces chiffres sont principalement dus à la croissance soutenue de Total (+31,9Mds€ soit +22%). Ce dernier bénéficie de la hausse du cours du pétrole entraînée par les tensions géopolitiques, principalement entre les Etats-Unis et l’Iran. Le secteur des matériaux de base porte également une bonne croissance (+9,5% sur 2018, soit +7,4Mds€), portant le chiffre d’affaires à 85,2Mds€, principalement soutenu par ArcelorMittal. Le secteur des biens de consommation est aussi en progression (+10%, soit 261,9 Mds€.), et s’explique par la performance de 4 acteurs principaux : PSA (+23,3%), LVMH (+11%), L’Oréal (+7,1%) et Renault (+2,5%). Le secteur de la santé, avec 45,3 Mds€ (+5,7% soit 2,5 Mds€) se porte également bien grâce à la croissance du chiffre d’affaires d’Essilor (+1,6 Mds€), tout comme en 2017 où Sanofi enregistrait une baisse de son chiffre d’affaires, compensé par une hausse de celui d’Essilor. Le secteur de l’industrie, avec une progression de +5,3%, atteint cette année un chiffre d’affaires de 256,6 Mds€.

Enfin, les secteurs des télécommunications (+ 3,4%) ou services aux collectivités (+4,7%) connaissent quant à eux une croissance plus modérée.

Sur les 39 sociétés analysées, 37 sociétés ont un chiffre d’affaires en croissance tandis que 2 sociétés enregistrent une baisse de leur niveau d’activité (BNP Paribas et TechnipFMC).

De plus, les experts PwC notent que 6 sociétés sont à l’origine des trois quarts de cette hausse. Il s’agit de Total (+31,9 Mds€), PSA (+14,0 Mds€), ArcelorMittal (+6,2 Mds€), LVMH (+4,6 Mds€), AXA (+4,0 Mds€) et Kerinf (+3,1 Mdse).

AXA (+4,0 Mds€) et Kering (+3,1 Mds€)AXA (+4,0 Mds€) et Kering (+3,1 Mds€)

« La progression du chiffre d’affaires est impressionnante puisqu’elle est trois fois plus importante qu’en 2017. Avec 1 343 milliards d’euros, 2018 est la meilleure année depuis 2011 ! Tous les secteurs d’activité, du pétrole à la santé en passant par les biens de consommation, sont en croissance, et ce pour toutes les zones géographiques »

Philippe Kubisa, Associé spécialiste des marchés de capitaux chez PwC.

Les bénéfices des sociétés du CAC 40 en baisse de -7,4% par rapport à 2017

Le résultat net part du groupe des sociétés du CAC 40 du périmètre étudié par PwC affiche une baisse de -7,4% en 2018 (vs 2017, à périmètre et taux de change différents) pour s’établir à 91,2 Mds€ (-7,3 Mds€). Cette diminution s’explique principalement par les seules baisses des résultats nets part du groupe de Sanofi, AXA, Safran et TechnipFMC, qui contribuent à faire baisser la rentabilité nette à hauteur respectivement de - 4,1 Mds€, de -4,0 Mds€, de 3,5 Mds€ et de -1,6 Mds€.

Sur les 39 sociétés analysées, seules 24 sociétés ont un résultat net (part groupe) en hausse. Le résultat des entreprises du secteur services aux consommateurs continue d’augmenter selon la tendance de l’année précédente. Les acteurs clés de cette croissance sont Accor (+2,1 Mds€, soit +400,7%) et Kering (+2,0 Mds€, soit +108,0%).

Parallèlement, 15 sociétés ont un résultat net en baisse : le secteur services aux collectivités rencontre un retournement de tendance (-14,3%) mais aussi le secteur des sociétés financières (-16,9%). Malgré une hausse de son chiffre d’affaires, Axa voit son résultat net part du groupe diminuer -65,5%. Le secteur de l’industrie est lui aussi touché par une forte baisse (-22%) directement liée au résultat net de Safran. Saint-Gobain accuse aussi une baisse de son résultat net (-1,0 Mds€, soit -73%) liée à la dépréciation d’actifs de -2,0 Mds€. Mais les experts PwC notent cependant que d’autres valeurs du secteur affichent une progression de leur rentabilité nette part du groupe comme Airbus (+0,7 Mds€, soit +29,4%).

12 sociétés font l’objet d’opérations non récurrentes venant dégrader leur résultat, dont Axa, Sanofi, Vivendi ou encore Saint-Gobain.

« D’exceptionnelles dépréciations ont clairement fait baisser les résultats et par conséquent le résultat global CAC 40. C’est, entre autre, pour cette raison que les 100 milliards n’ont pas été atteints. Néanmoins, ces dépréciations n’auront plus lieu d’être l’année prochaine. Globalement, la plupart des sociétés du CAC 40 présentent des perspectives optimistes pour les prochains mois, ce qui devrait également favoriser la distribution de dividendes »

Philippe Kubisa, Associé spécialiste des marchés de capitaux chez PwC.

S’agissant des perspectives 2019, seules 19 sociétés (sur 39) communiquent des objectifs chiffrés pour 2019, contre 24 en 2017 (sur 40). L’intégralité des sociétés prévoient de verser des dividendes aux actionnaires, dont 23 d'entre elles les annoncent en augmentation. Enfin, seulement 3 sociétés (Saint-Gobain, Unibail Rodamco et STMicroelectronics) évoquent le Brexit dans leurs résultats, mais de manière succincte.


A propos de PwC France et pays francophones d’Afrique

PwC développe en France et dans les pays francophones d'Afrique des missions de conseil, d’audit et d’expertise comptable, privilégiant des approches sectorielles.

Plus de 251 000 personnes dans 158 pays à travers le réseau international de PwC partagent solutions, expertises et perspectives innovantes au bénéfice de la qualité de service pour clients et partenaires. Les entités françaises et des pays francophones d'Afrique membres de PwC rassemblent 6 400 personnes couvrant 23 pays. Rendez-vous sur www.pwc.fr

En se mobilisant au quotidien pour conseiller et accompagner ses clients dans leur réussite, PwC contribue à la dynamique de l’économie française. A travers ses études et ses analyses d’experts, PwC s’engage également à anticiper les économies du futur et à développer les nouveaux usages technologiques. Enfin, en apportant des solutions pour maîtriser les risques, PwC crée de la confiance entre les acteurs et sécurise le cœur de l’économie française.

PwC France a lancé le mouvement #LetsgoFrance pour valoriser tous ceux qui travaillent à la réussite de l'économie française. Rejoignez-nous et agissons ensemble : letsgofrance.fr

« PwC » fait référence au réseau PwC et/ou à une ou plusieurs de ses entités membres, dont chacune constitue une entité juridique distincte. Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site www.pwc.com/structure

Contactez-nous

Roxane Lauley

Responsable des Relations Médias, PwC France

Tel : +33 1 56 57 13 14

Raphaëlle De Coupigny

Chargée des Relations Médias, PwC France

Tel : +33 1 56 57 88 45

Suivez-nous !