Global Economic Crime Survey 2016

La spécificité des entreprises françaises en matière de fraudes s’amplifie.

Les entreprises françaises sont de plus en plus victimes de fraudes : 68% cette année est en progression de 13 points par rapport à l’étude PwC parue en 2014, soit un taux largement supérieur à celui constaté au niveau mondial (36%). Cette hausse s’explique principalement par l’explosion de la cybercriminalité.

"Plus de la moitié des entreprises françaises n’ont pas encore de plan d’action 100% opérationnel pour répondre à une cyberattaque"

 

Jean-Louis Di Giovanni

En France en 2016, le collaborateur-fraudeur est :

  • un homme : dans 76% des cas
  • âgé de 31 à 40 ans (44% des cas)
  • plus souvent cadre : dans 56% des cas
  • toujours un ancien et fidèle collaborateur même si l’on constate un léger retrait (dans 40% des cas il a plus de 10 ans d’ancienneté)
  • plus souvent détenteur d’un diplôme universitaire : dans 36% des cas

Mars 2016 – 23 pages – En français

Télécharger

La fraude explose en France

La cybercriminalité au cœur de toutes les préoccupations