Primes de contrôle : un taux stable en Europe de l’Ouest

Janvier 2018

 

Après l’analyse menée en 2011 sur les primes de contrôles, PwC a confirmé les mêmes tendances en 2017 en analysant plus de 5000 transactions réalisées lors de l’acquisition de blocs d’actions de sociétés cotées en Europe de l’Ouest et aux Etats-Unis.

La prime de contrôle moyenne payée en Europe est restée stable à 27%, en dépit des effets de la crise financière de 2008.

Le point sur les conclusions majeures de l’étude

Une stabilité européenne, malgré un contexte macro-économique fluctuant

Si la crise financière a eu un impact sur le nombre de transactions réalisées, elle n’en a pas eu sur le montant de la prime payée, qui reste stable à 27% en Europe de l’Ouest. Les gains attendus suite à une acquisition restent toujours significatifs et expliquent ce pourcentage. De manière générale, la prime payée est fortement corrélée au pourcentage acquis : plus la quote-part s’avère importante, plus la prime payée sera conséquente.

En outre, l’évolution de la prime est négativement corrélée à l’évolution des indices boursiers : en effet, on observe une augmentation des primes lorsque les marchés baissent.

Des primes légèrement inférieures aux Etats –Unis pour les blocs de plus de 90%

Nous avons analysé dans cette deuxième édition de l’étude les transactions aux Etats-Unis selon les mêmes paramètres que pour l’Europe. Cette analyse comparative révèle que les primes payées sur les blocs de plus de 90% des sociétés cotées sont légèrement inférieures en Europe.

En revanche l’évolution de la prime observée aux Etats-Unis suit la même tendance qu’en Europe de l’Ouest : elle est négativement corrélée à l’évolution du marché financier américain.

Contactez-nous

Françoise Gintrac

Associée Valuation & Business Modelling, PwC France

Tel : +33 1 56 57 82 10

Carine Briclot

Valuation & Business Modelling

Tel : +33 4 78 17 84 37

Suivez-nous !