Transactions dans le domaine de l’énergie

Quelles dynamiques en 2017 ?

La valeur totale des transactions dans le domaine de l’énergie (comprenant les énergies renouvelables) est à son plus haut niveau depuis 10 ans.

Malgré l’instabilité politique mondiale anticipée en 2017, ce seront d’abord les dynamiques économiques et l’impulsion mondiale engagée autour du changement climatique qui influenceront principalement le dynamisme des transactions.

Des dynamiques portées par l’institutionnel et les infrastructures

La demande des fonds d’investissements et d’acheteurs institutionnels et des fonds d’infrastructure reste forte. Elle passe ainsi de 37 milliards de dollars en 2015 à 65 milliards en 2016. Les transactions impliquant seulement les fonds d’investissement en infrastructure ont connu une progression fulgurante, passant de 7 milliards à 31 milliards de dollars.

Les transactions portant sur l’énergie renouvelable ont perdu de leur valeur, du fait d’un nombre plus faible de grandes opérations en hydroélectricité en 2016. En revanche le volume des opérations reste stable et représente aujourd’hui plus de la moitié du volume mondial de transactions du secteur.

En Europe, le volume des transactions diminue mais la valeur cible des transactions augmente 

En 2016, les transactions ayant pour cible des acteurs européens ont augmenté de 25%, passant de 39 à 49 milliards de dollars en un an. Cette évolution est attribuable à des transactions majeures, la principale étant la vente par National Grid pour 10,6 milliards de dollars de 61% de sa branche britannique de distribution de gaz.

Contactez-nous

Pascale Jean

Associée responsable du secteur Energie, PwC France

Tel : +33 1 56 57 11 59

Eric Douheret

Associé Transaction Services, PwC France

Tel : +33 1 56 57 80 24

Suivez-nous !