Du Big Data à l’Intelligence Artificielle : le défi des entreprises françaises

Novembre 2018

Il ne s’agit plus de prospective, nous sommes définitivement entrés dans l’ère de la Data et de l’Intelligence Artificielle (IA).

Au sein des directions innovation et des DSI des entreprises de toutes tailles de nouveaux métiers émergent : Chief Analytics Officer, Data Scientist, Data Engineer, ou encore Data Protection Officer. Les start-up quant à elles développent des solutions utilisant l’IA pour proposer des services toujours plus innovants.

Mais quelle est la réalité de ce phénomène sur le terrain ? Et où en est réellement le déploiement du Big Data et de l’Intelligence Artificielle dans les entreprises françaises ? Quels sont les freins à lever et les axes de développement prioritaires ?

La transformation « data-driven » des entreprises

Pour une grande majorité des entreprises françaises, la valeur de la data ne fait plus aucun doute. Calculer les taux d’utilisation d’une application, mesurer le temps passé sur une page ou encore analyser son « funnel » d’acquisition et son taux de conversion fait désormais partie des bonnes pratiques acceptées et mises en œuvre par le plus grand nombre. Mais si les entreprises françaises ont compris l’importance de collecter et d’analyser leurs données, peu savent réellement la traiter et l’utiliser. Or, savoir exploiter ces données est un prérequis pour intégrer de l’Intelligence Artificielle dans ses produits et services.

Du Big Data à l’IA

Cette donnée encore mal exploitée, c’est pourtant « l’or noir de l’IA ». L’Intelligence Artificielle est la suite logique de nos méthodes et techniques d’analyse des données, le prolongement de la Business Intelligence, qui a été suivie du Big Data et de l’Advanced Analytics. La machine dite « intelligente » a besoin d’une quantité très importante de données analysées et croisées entre elles pour en tirer des enseignements novateurs, voire créatifs, proches du fonctionnement du cerveau humain.

Si son fort potentiel est parfaitement identifié, l’Intelligence Artificielle reste une idée abstraite pour la grande majorité des entreprises françaises. Technologies de machine learning et d’algorithmes pour certains, outils de datavisualisation, chatbots ou encore logiciels d’automatisation ou de robotisation pour une part significative des sondés, les perceptions diffèrent quant aux concepts et technologies qui la composent.

« Au-delà des tâches d’automatisation, l’appétence des entreprises pour les solutions prédictives et de Machine Learning est grandissante. C’est un levier de création de valeur dont elles souhaitent profiter. »

Marc Damez-Fontaine, Directeur Data et Intelligence Artificielle, PwC France

L’IA révolutionnera le monde

Les entreprises françaises ont bien compris la valeur de l’IA pour leur business, que cela soit pour optimiser leur expérience client, leur efficacité opérationnelle, ou leur cybersécurité. Preuve en est l’émergence de nouveaux emplois très spécialisés, tels que Chief Analytics Officer, Data Scientist, ou encore Data Protection Officer. Par ailleurs, plus de 40 % des grandes entreprises envisagent d’intégrer des techniques d’IA pour renforcer leur stratégie de cybersécurité.

Néanmoins, l’Intelligence Artificielle rencontre des freins pour se développer pleinement. Que cela soit pour des questions d’investissement ou de résistance interne au changement, c’est surtout pour 56 % des répondants le manque de connaissance des collaborateurs qui est mis en avant. Les entreprises françaises peinent encore à implanter l’IA dans leur business model.

« Les entreprises considèrent l’IA comme une réelle source de valeur et sont prêtes à l’intégrer à leurs activités. Dans un contexte où le facteur humain reste le principal frein au développement de l’IA, l’accompagnement, le recrutement et la formation sont cruciaux au sein des entreprises. Les moyens humains doivent être proportionnés aux moyens financiers : les grandes entreprises sont évidemment dotées de plus de ressources humaines et par définition ont plus de moyens pour déployer l’IA. »

Jean-David Benassouli, Associé responsable de l’activité Data Analytics et Intelligence Artificielle, PwC France

Pour que les entreprises françaises, quelle que soit leur taille, conservent leur place sur la scène internationale, former les ressources internes ou collaborer avec des experts (spécialistes, start-up, incubateurs) ne suffira pas sans un investissement important en R&D pour développer et intégrer réellement l’Intelligence Artificielle.

Perceptions et usages des entreprises françaises

Perceptions et usages des entreprises françaises
Partager sur

Contactez-nous

Jean-David Benassouli

Associé responsable de l’activité Data Analytics et Intelligence Artificielle, PwC France

Tel : +33 1 56 57 72 49

Marc Damez-Fontaine

Directeur Data et Intelligence Artificielle, PwC France

Tel : +33 1 56 57 76 52

Suivez-nous !