Chief Data Officer : une montée en puissance dans le secteur financier

Février 2018

Face à la gestion d’un volume de données sans cesse plus important, les deux tiers des entreprises du secteur financier ont nommé un Chief Data Officer (CDO).

Au-delà de la gestion des risques et de la mise en conformité, son périmètre s’étend à la supervision de projets de valorisation des données de l’entreprise.

Quels défis doivent relever les CDO pour assurer l’évolution de leur mission et faire face aux enjeux futurs ? 

66% des entreprises du secteur financier ont formellement nommé un Chief Data Officer

Chief Data Officer, un rôle clé en réponse aux exigences réglementaires

3 répondants sur 4 indiquent avoir créé le rôle de CDO afin de se conformer aux exigences réglementaires

La prise de conscience des enjeux de protection des données par le secteur financier se traduit par un nombre croissant de nominations de Chief Data Officers au sein des entreprises.

Les exigences réglementaires et de conformité sont souvent  à l’origine de cette nomination : en moyenne, 3 répondants sur 4 indiquent avoir créé le poste de CDO pour cette raison. Les secteurs bancaire et de l’asset management se sentent particulièrement concernés par ces exigences.

Une maturité encore faible

La croissance continue du volume de données donne de l’ampleur à l’action du Chief Data Officer. Ainsi, son périmètre s’élargit, passant de la gouvernance des données à la supervision de projets centrés autour de la valorisation des données, et la question de la responsabilité des différentes plateformes.

Malgré de nombreux progrès réalisés, la majorité des entreprises interrogées est toujours en cours de définition des cadres de gouvernance des données, de valorisation des processus et de mise à jour des technologies pour répondre à son objectif de croissance.

51% Des répondants indiquent qu’ils continuent à mettre en place la gouvernance de leurs données

L’architecture des données, le premier défi pour les CDO

Top 3 des challenges des CDO

Les Chief Data Officers doivent répondre à de nombreux défis organisationnels, en particulier autour de la question de la propriété des données.

Alors que les entreprises se dotent de plus en plus de compétences pour l’analyse et l’utilisation des données, et que de nombreux utilisateurs y auront accès, la clarification des droits et de la propriété des données permettra de faciliter leur valorisation tout en respectant les problématiques des confidentialité. En ce sens, l’architecture des systèmes d’information est centrale.

Par ailleurs, les ambitions des entreprises en matière de big data, d’automatisation et de création d’écosystèmes digitaux complexifie l’activité du CDO, qui doit trouver un équilibre dans ses actions et anticiper une éventuelle pénurie de ressources.

Un rôle qui prend de l'ampleur dans le secteur financier

Chief Data Officer - Un rôle qui prend de l'ampleur dans le secteur financier
partagez sur

Contactez-nous

Jean-David Benassouli

Associé responsable de l’activité Data Analytics et Intelligence Artificielle, PwC France

Tel : +33 1 56 57 72 49

Charles de Maleville

Associé en Consulting, PwC France

Suivez-nous !