Insurance Banana Skins 2019

Quels sont les principaux risques pour le secteur de l’assurance en 2019 ?

Juillet 2019

Quelles sont les préoccupations majeures des professionnels de l’assurance ?

En collaboration avec le Centre for the Study of Financial Innovation (CSFI), PwC a mené une enquête auprès de 927 professionnels, régulateurs et experts du secteur de l'assurance dans 53 pays. L’objectif de cette enquête est d’identifier les principales menaces et les risques sur lesquels ils doivent se concentrer en priorité.

Cette année, la tendance générale des réponses a été plus négative que lors de la précédente édition de l’enquête en 2017. Ce pessimisme est dû en grande partie à l'augmentation des risques opérationnels, liés notamment aux avancées technologiques, et des risques politiques et réglementaires qui pourraient générer de nouvelles contraintes pour le secteur.

L’étude « Insurance Banana Skins » est réalisée par le Centre for the Study of Financial Innovation (CSFI), un groupe de réflexion indépendant, en collaboration avec PwC. Il s'agit d'un sondage mené auprès des assureurs pour connaître leur point de vue sur les risques actuels et les tendances futures.

Principaux risques

Technologie

  • Le risque technologique arrive en tête du classement pour la première fois.
  • Le besoin urgent de modernisation des entreprises et des technologies constitue la plus grande menace pour les 2-3 prochaines années pour le secteur de l'assurance au niveau mondial.
  • Il s'agit également d'un thème omniprésent, qui sous-tend d'autres risques de haut rang, notamment le cyber-risque, la gestion du changement et la concurrence.

View more

Cyber-risque

  • Pour la deuxième enquête consécutive, la menace que représente la cybercriminalité manque de peu la première place dans le classement.
  • Les inquiétudes en matière de cybersécurité se sont intensifiées par rapport aux enquêtes précédentes.

View more

Conduite du changement

  • La conduite du changement a été dépassée par le risque technologique qui a pris la première place du classement.
  • Le risque qu'une réponse inadéquate au changement nuise aux assureurs continue d'être considéré comme urgent.

View more

Réglementations

  • Un programme lourd et continu de changements réglementaires fait grimper le risque réglementaire dans le classement.
  • Les répondants se plaignent des coûts financiers et humains (temps passés) exigés par la conformité, et ont averti des effets potentiellement néfastes que des exigences disproportionnées pourraient entrainer dans des domaines tels que le capital, la protection de la clientèle et la disponibilité des produits. 

View more

Investissements financiers

  • L'inquiétude demeure élevée, bien que le niveau de risque ait légèrement baissé grâce aux mesures prises par les assureurs pour l’atténuer.
  • De nombreux répondants ont souligné que la performance des placements est un facteur clé pour leurs bénéfices bien que les faibles rendements des dernières années aient forcé les compagnies d'assurance à tirer davantage de revenus de leurs activités de souscription.

View more

Changement climatique

  • Le changement climatique est perçu comme une menace beaucoup plus urgente pour le secteur de l’assurance qu’il y a quatre ans.
  • De nombreux répondants ont souligné qu’une des conséquences du réchauffement climatique sera que certains risques deviendront très difficiles voire impossibles à assurer.

View more

Les grands changements depuis 2017

L’édition 2019 de l’enquête a révélé des évolutions frappantes de certains risques dans le classement. Des évolutions qui reflètent les préoccupations des professionnels de l’assurance dans un contexte de transformation du marché.

Risques en hausse dans le classement

  • Réglementations (en hausse de 2 places) : un programme réglementaire chargé avec notamment IFRS 17 et en matière de protection de la clientèle, qui génère une augmentation des risques de non-conformité et des coûts de mise en œuvre.
  • Réputation (en hausse de 4 places) : la sécurité des données, la politique populiste et le « déclin de la pertinence sociale » pourraient tous nuire au secteur de l'assurance.
  • Changement climatique (nouveau dans le classement : en 6e position) : la série d'événements liés aux catastrophes naturelles a renforcé l'urgence de ce risque et affaibli les modèles de tarification des assurances.

Risques en baisse dans le classement

  • Taux d'intérêt (en baisse de 6 places) : le secteur a appris à vivre avec de faibles taux d'intérêt, et la tendance pourrait être à la hausse dans le futur.
  • Produits garantis (en baisse de 4 places) : les produits qui offrent des rendements garantis semblent moins problématiques.
  • Changement social (en baisse de 2 places) : le secteur se prépare à relever le défi de répondre aux exigences sociales créées par une plus grande durée de vie, des besoins médicaux et de soins croissants, etc.
Suivez-nous !

Contactez-nous

Louisa Renoux

Associée, PwC France

Tel : +33 1 56 57 64 11

Rami Feghali

Associé responsable des activités Risques et Réglementations dans le secteur financier, PwC France

Tel : +33 1 56 57 71 27

Hide