La filière, un atout pour répondre aux nouvelles attentes des consommateurs

 

Les attentes des consommateurs en matière de produits alimentaires évoluent. Pour répondre à ces besoins de plus en plus spécifiques, les filières (ou regroupement d’acteurs) représentent une vraie solution.

Structurer une filière nécessite de faire face à différents défis : anticipation des attentes des consommateurs, gestion de la complexité de la supply chain, partage de la valeur, … dont la solution passe par la co-construction et l’adhésion.

La consommation responsable, une tendance de fond

Le marché Bio connaît une croissance forte en 2016 : 21%, ce qui est nettement supérieur à celle de l’ensemble du secteur de l’industrie agro-alimentaire (1% en 2016). Cette forte progression reflète les nouvelles préoccupations des consommateurs, qui souhaitent de plus en plus des produits traçables, respectueux de l’environnement et des sociétés, soucieux du bien-être animal ou encore sans allergènes. 

Pour les acteurs de l’agroalimentaire, cela se traduit notamment par une nécessité de transparence et de communication sur les caractéristiques des produits. Le développement de labels et de filières permet d’apporter une réponse aux consommateurs, complété par le développement de nouveaux canaux de consommation comme la vente en ligne, la vente directe ou en circuit court. 

L’organisation en filières, pour surmonter les défis de demain

Alignement des temps de développement, maîtrise de la supply chain, connaissance des consommateurs…autant de défis qui sont relevés par la filière, qui représente un regroupement d’acteurs de la production à la transformation, voire de la distribution. Celle-ci permet d’allier la sécurité d’un cadre réglementaire à une capacité de répondre aux attentes spécifiques des consommateurs en matière de transparence et traçabilité

De nombreux défis à relever pour les filières agroalimentaires

Les filières font face à un contexte complexe :

  • La connaissance du consommateur est complexe à obtenir en raison de la dilution de l’information du distributeur au producteur et du manque de coordination entre les acteurs de la filière
  • L’hétérogénéité des temps de développement entraine différents cycles d’investissements, une réflexion sur différentes échelles de temps pour les acteurs
  • Le manque de communication et de transparence peut amener à une  répartition de la valeur inégale
  • Afin de garantir la traçabilité, la supply chain se doit d’avoir une certaine agilité (collecte spécifique par filière ou produit)

 

Pour relever ces défis, les filières se doivent d’avoir des facteurs communs (tels que l’homogénéisation des temps de production) et des valeurs partagées afin de développer un climat de confiance et de transparence. 

Contactez-nous

Sabine Durand-Hayes
Associée Responsable du secteur Biens de Consommation
Tel : +33 1 56 57 85 29
Email

Nour Tekaya
Marketing & Business Development
Tel : +33 (0)1 56 57 73 37
Email

Suivez-nous !