Etude PwC : « Global Blockchain Survey 2018 »

Communiqué de presse

Neuilly-sur-Seine, le 5 septembre 2018

4 dirigeants sur 5 signalent des initiatives blockchain en cours

 
  • Les dirigeants estiment que la Chine dépassera les Etats-Unis en devenant le principal développeur de blockchain d'ici 3 à 5 ans
  • Confiance et incertitude réglementaire : principaux obstacles à l'adoption de la blockchain
  • 84% des cadres interrogés rapportent des initiatives de blockchain en cours, 15% des initiatives déjà établies

La nouvelle étude du cabinet de conseil et d’audit PwC, « Blockchain is here. What's your next move? », a interrogé 600 cadres dirigeants dans 15 pays pour recueillir leur point de vue sur le développement de la blockchain et son potentiel1. Alors que, à ce stade précoce de son développement, les préoccupations relatives à la confiance et à la réglementation demeurent, les développements de la blockchain se multiplient à l'échelle globale. En effet, les dirigeants d’entreprise ne veulent pas passer à côté de cette technologie, qui est en passe de transformer le monde du commerce et du business.

 

(1) Méthodologie : l’étude analyse les points de vue de 600 cadres dirigeants dans 15 pays: Australie, Chine, Denmark, France, Allemagne, Hong Kong, Inde, Italie, Japon, Pays-Bas, Singapour, Suède, Émirats Arabes Unis, Royaume-Uni, États-Unis.

Les entreprises se préparent massivement à l’arrivée de la blockchain

D’un point de vue des entreprises, un quart des interrogés déclarent que la mise en œuvre de la blockchain est en cours avec un projet pilote (10%) ou déjà établie (15%). Près d'un tiers (32%) ont des projets en développement et un cinquième (20%) sont à l’étape de la recherche.

Pour ce qui est des pays précurseurs en la matière, les États-Unis (29%), la Chine (18%), et l'Australie (7%) sont perçus comme les territoires les plus avancés dans le développement de projets blockchain. Cependant, les répondants estiment que la Chine aura dépassé les États-Unis (30%) dans 3 à 5 ans, déplaçant le centre d'influence et d'activité de la blockchain en dehors des États-Unis et de l'Europe.

Par ailleurs, l’enquête reflète la prédominance des projets de développement de la blockchain dans le secteur des services financiers : 46% le signalent comme le principal secteur actuellement et 41% comme le secteur qui sera dominant à court terme (3 à 5 ans). Les secteurs identifiés comme ayant un potentiel d'émerger dans les 3 à 5 ans à venir sont l'énergie et les services publics (14%), la santé (14%) et l’industrie (12%).

«L’intérêt autour des blockchains est grandissant, la communauté se constitue et la technologie évolue. La blockchain réduit les coûts, augmente la portée, la transparence et la traçabilité de nombreux processus business. Le cas d’usage peut être convaincant si les organisations comprennent la finalité d’utilisation de cette technologie et la lient directement à leur conception »

commente Pauline Adam-Kalfon, associée spécialisée dans l’assurance et en charge du Blockchain Lab chez PwC.

Incertitude réglementaire et confiance : principaux obstacles à l’adoption de la blockchain

Malgré le potentiel de la technologie blockchain, quelques réticences demeurent : 48% des personnes interrogées ont identifié l’incertitude réglementaire comme un des principaux obstacles à son adoption, et 45% se voient freinés par le manque de confiance parmi les utilisateurs. Les préoccupations concernant la confiance des utilisateurs sont les plus fortes au Singapour (37%), aux Émirats Arabes Unis (34%), et à Hong Kong (35%). Les préoccupations concernant l’incertitude réglementaire sont plus fortes en Allemagne (38%), Australie (37%), et le Royaume-Uni (32%).

« Les entreprises doivent faire plus d'efforts pour intégrer dans leur organisation la manière dont elles pourraient résoudre les problèmes de confiance et de réglementation. Créer et implémenter la blockchain pour réaliser son potentiel n’est pas un projet IT. C’est une transformation des modèles d’entreprise, de ses rôles et ses process. Il faut une analyse business claire, un écosystème pour le soutenir; avec des règles, des normes et des standards, et une certaine flexibilité intégrée pour faire face aux changements réglementaires »

conclut Pauline Adam-Kalfon.

4 domaines clés pour le développement de la blockchain

L’étude « Global Blockchain Survey 2018 » identifie 4 domaines clés pour le développement de plates-formes de blockchain internes ou à l'échelle de l'industrie :

  • Etablir des cas d’usage : les organisations doivent définir clairement les objectifs de l'initiative blockchain afin que les tous les participants puissent les identifier et s'aligner autour du projet.
  • Construire un écosystème : des participants de différentes entreprises devraient se réunir pour travailler sur un ensemble de règles communes pour gouverner les blockchains. Parmi les 15% de répondants au sondage ayant déjà des applications de la blockchain en cours, 88% étaient des dirigeants ou des membres actifs d'un consortium de blockchain.
  • Décider de ce que les utilisateurs peuvent voir et faire : les partenaires ont besoin de règles pour les autorisations d'accès. Impliquer les professionnels du risque, y compris les juristes, les experts en conformité et cyber-sécurité, assurera dès le départ un cadre fiable pour les régulateurs et les utilisateurs.
  • Contrer l’incertitude réglementaire : l’étude prévient que les développeurs de blockchain ne devraient pas attendre que les exigences réglementaires évoluent au cours des prochaines années. Il est essentiel de s’engager tôt avec les régulateurs pour aider à façonner l’évolution de l’environnement.

A propos de PwC France et pays francophone d’Afrique

PwC développe en France et dans les pays francophones d'Afrique des missions de conseil, d’audit et d’expertise comptable, privilégiant des approches sectorielles.

Plus de 236 000 personnes dans 158 pays à travers le réseau international de PwC partagent solutions, expertises et perspectives innovantes au bénéfice de la qualité de service pour clients et partenaires. Les entités françaises et des pays francophones d'Afrique membres de PwC rassemblent 6 400 personnes couvrant 23 pays. Rendez-vous sur www.pwc.fr

En se mobilisant au quotidien pour conseiller et accompagner ses clients dans leur réussite, PwC contribue à la dynamique de l’économie française. A travers ses études et ses analyses d’experts, PwC s’engage également à anticiper les économies du futur et à développer les nouveaux usages technologiques. Enfin, en apportant des solutions pour maîtriser les risques, PwC crée de la confiance entre les acteurs et sécurise le cœur de l’économie française.

PwC France a lancé le mouvement #LetsgoFrance pour valoriser tous ceux qui travaillent à la réussite de l'économie française.

Rejoignez-nous et agissons ensemble : letsgofrance.fr

En 2017, PwC a remporté pour la deuxième année consécutive le prix « Audit Innovation of the Year » qui témoigne de son engagement en matière d’innovations technologiques pour améliorer la qualité de l’audit et la valeur ajoutée apportée à ses clients.

« PwC » fait référence au réseau PwC et/ou à une ou plusieurs de ses entités membres, dont chacune constitue une entité juridique distincte. Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site www.pwc.com/structure

Contactez-nous

Roxane Lauley

Responsable des Relations Médias, PwC France

Tel : +33 1 56 57 13 14

Raphaëlle De Coupigny

Chargée des Relations Médias, PwC France

Tel : +33 1 56 57 88 45

Suivez-nous !