Priorités 2018 du Directeur financier

Communiqué de presse

Neuilly-sur-Seine, le 6 décembre 2017

Le pilotage de la performance et les opportunités du digital transforment le métier du Directeur financier et de la fonction Finance

 

La transformation de la fonction Finance concerne aujourd’hui plus de la moitié des Directeurs financiers (53%) ; tel est l’enseignement de la dernière étude « Priorités 2018 du Directeur financier », réalisée par PwC en partenariat avec la DFCG, auprès de plus de 420 Directeurs financiers. Parmi les autres enseignements de l’étude :

  • Le pilotage de la performance dépasse de loin toutes les autres priorités pour l’année à venir et devrait le rester jusqu’en 2021.
  • Le rôle du Directeur Financier évolue pour soutenir les autres fonctions métiers et ainsi se positionner en tant que responsable de la performance de l’entreprise.
  • La recherche d’agilité et de transversalité occupent une place de plus en plus prépondérante dans la transformation de la fonction tout comme l’intégration de la jeune génération. 

 

Le pilotage de la performance reste la préoccupation majeure des Directeurs financiers pour 2018 à horizon trois ans, loin devant les autres priorités

Le “Pilotage de la performance” est une nouvelle fois, la priorité N°1 des Directeurs financiers pour l’année 2018 et pour les trois ans à venir (avec 73% des répondants quelle que soit leur taille vs. 64% l’an dernier). Cela traduit un besoin accru de soutien aux autres métiers de l’entreprise rendu possible par la définition d’un langage commun et des échanges réguliers avec ces derniers. Par conséquent, les Directeurs financiers se positionnent de plus en plus en tant que « responsables de la performance de l’entreprise », ce que les anglo-saxons nomment « Chief Performance Officer ». Pour mener à bien cette nouvelle ambition, le digital représente donc une véritable opportunité. 89% des Directeurs financiers souhaitent améliorer leurs reportings et tableaux de bord en intégrant davantage de data visualisation mais aussi en améliorant leur production. Enfin, 59% envisagent d’utiliser des nouvelles techniques d’analyse données souvent basées sur le prescriptif. Ces nouveaux supports du pilotage de la performance permettront également d’évoluer vers un modèle élargi à des indicateurs autres que purement financiers.

Lappui à la “Stratégie de développement” de l’entreprise représente leur 2ème priorité (52%), suivi de près en 3ème position par “L’optimisation des processus” pour 51% des répondants. Les trois dernières priorités concernent la “Gestion du cash”, qui profite de l’accès facilité au financement et de la reprise de l’activité économique, la “Maîtrise des risques” en priorité N°5 juste avant l’« Organisation et la gestion des talents », qui devrait au contraire devenir un sujet stratégique d’ici 2021.

La sécurisation des paiements apparaît également comme un enjeu pour l’année 2018. Les processus et systèmes de paiements sont la cible de nombreuses fraudes. Près de 60% des incidents ont une origine interne au périmètre du SI de l’entreprise (salariés, prestataires, partenaires) contre 40% provenant de l’extérieur. Le dispositif de sécurité porté par le SI doit donc être adapté au niveau de risque et au secteur d’activité. Les Directions Finance doivent ainsi faire preuve d’une revue exhaustive des contrôles de paiements et d’une évaluation de la sécurité des systèmes. 

 

Les raisons de la transformation de la fonction Finance :

Plus de la moitié des Directeurs financiers interrogés (53%) déclarent avoir un projet de transformation en cours ou à venir dans les 12 prochains mois. Ces projets sont intimement liés avec les priorités identifiées dans l’étude puisqu’ils concernent le pilotage de la performance (79%), l’optimisation des processus (66%), et l’organisation et la gestion des talents (56%). Ils sont motivés par les raisons suivantes : améliorer l’efficacité et optimiser les processus, innover et réinventer les pratiques, valoriser et gérer les talents et, enfin, réduire les coûts de la fonction Finance. Les opportunités liées au numérique diffèrent selon la taille des entreprises. En effet, alors que les grands groupes citent davantage la valorisation et la gestion des talents ainsi que l’optimisation des coûts de fonctionnement, les TPE et start-ups voient davantage une opportunité de faire évoluer le business model de leur entreprise et de la fonction Finance.

 

L’ « Organisation et la gestion des talents » sera l’une des trois premières priorités des Directeurs financiers d’ici 2021

L’enjeu de l’« Organisation et de la gestion des talents », actuellement parmi les dernières priorités des Directeurs financiers, se placera en N°3 du classement d’ici 3 ans, juste après la performance et le développement qui figureront toujours en tête de leurs enjeux.

« Lors de nos échanges avec les Directeurs financiers, nous avons constaté une réelle prise en compte de la jeune génération. Cette génération Z a des exigences différentes de ses ainés : elle veut plus de transparence et d’agilité, place le développement personnel au centre de ses préoccupations... Les grands groupes sont délaissés au profit des start-ups ou encore de l’entrepreneuriat. Pour répondre à leurs attentes, les Directeurs financiers ont ainsi mis en place avec les DRH des modalités de recrutement et d’intégrations innovantes et des nouvelles formations plus adaptées »

déclare Pascal Corcos, associé PwC en charge du conseil aux directions financières.

Demain, les compétences recherchées seront à la fois techniques et comportementales. Ainsi 53% des Directeurs financiers privilégient les compétences liées aux outils et aux nouvelles technologies du numérique, 49% plébiscitent les compétences techniques financière et de gestion. Il s’agit d’un point crucial que certains Directeurs financiers adressent directement aux organismes de formation : le contrôleur de gestion de demain devra davantage analyser les données plutôt que de les produire. Ainsi, ils sont 29% à estimer devoir se doter de compétences plus spécifiques à l’analyse des données.

 

Agilité et transversalité, les nouveaux leitmotivs de la fonction Finance

La question clé est : comment gagner en agilité ? L’une des réponses vient sans doute des modèles de start-ups, par définition agiles, et avec lesquelles les Grands Entreprises n’hésitent pas à collaborer. La notion de nouvelle technologie poursuit donc son chemin et semble en passe d’être complètement intégrée à l’ADN du Directeur financier.

Citons par exemple, la robotisation, sujet très novateur, qui est déjà très largement testé par les Grandes Entreprises dont certaines souhaitent même passer à l’échelle industrielle.

Enfin, la recherche de transversalité, est un autre élément clé à retenir de cette édition 2018. Nous avons pu constater que de nouveaux modes de partage de pratiques émergent, y compris au sein de Grandes Entreprises ayant des métiers très différents. 

Méthodologie

L’étude « Priorités 2018 du Directeur financier » s’appuie sur les résultats d’une enquête menée du 4 septembre  au 4 décembre 2017 sur la base d’un questionnaire diffusé en ligne. 420 Directeurs financiers ont répondu à l’enquête en ligne dont 70 ont été interviewés physiques. Ces échanges privilégiés ont été complétés par deux tables rondes organisées par PwC et la DFCG.

Parmi les répondants, 14% sont issus d’une entreprise dont le chiffre d’affaires est inférieur à 10 millions d’euros (« TPE), 21% sont issus d’une entreprise réalisant un chiffre d’affaire inférieur à 50 millions d’euros (« PME »), 43% d’une entreprise dont le chiffre d’affaires est compris entre 50 millions et 1,5 milliard d’euros (« ETI ») et 22% font partie d’une entreprise dont le chiffre d’affaires dépasse les 1,5 milliard d’euros (« Grande entreprise »).

A propos de PwC France et pays francophones d'Afrique

PwC développe en France et dans les pays francophones d'Afrique des missions de conseil, d’audit et d’expertise comptable, privilégiant des approches sectorielles. 

Plus de 236 000 personnes dans 158 pays à travers le réseau international de PwC partagent solutions, expertises et perspectives innovantes au bénéfice de la qualité de service pour clients et partenaires. Les entités françaises et des pays francophones d'Afrique membres de PwC rassemblent 6400 personnes couvrant 23 pays. Rendez-vous sur www.pwc.fr

En se mobilisant au quotidien pour conseiller et accompagner ses clients dans leur réussite, PwC contribue à la dynamique de l’économie française. A travers ses études et ses analyses d’experts, PwC s’engage également à anticiper les économies du futur et à développer les nouveaux usages technologiques. Enfin, en apportant des solutions pour maîtriser les risques, PwC crée de la confiance entre les acteurs et sécurise le cœur de l’économie française.

PwC France a lancé le mouvement #LetsgoFrance pour valoriser tous ceux qui travaillent à la réussite de l'économie française.

Rejoignez-nous et agissons ensemble : letsgofrance.fr

En 2017, PwC a remporté pour la deuxième année consécutive le prix « Audit Innovation of the Year » qui témoigne de son engagement en matière d’innovations technologiques pour améliorer la qualité de l’audit et la valeur ajoutée apportée à ses clients.

« PwC » fait référence au réseau PwC et/ou à une ou plusieurs de ses entités membres, dont chacune constitue une entité juridique distincte. Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site www.pwc.com/structure

Contactez-nous

Roxane Lauley

Responsable des Relations Médias, PwC France

Tel : +33 1 56 57 13 14

Raphaëlle De Coupigny

Chargée des Relations Médias, PwC France

Tel : +33 1 56 57 88 45

Suivez-nous !