Communiqué de presse 2016

juin 24, 2016

Neuilly-sur-Seine, le 22 juin 2016

90% des assureurs craignent une baisse d'activité face à la hausse des investissements dans les AssurTech

  • Près de la moitié (48%) des compagnies d’assurance redoutent de devoir céder jusqu'à 20% de leur activité aux FinTech dans les cinq années à venir.
  • Les investissements annuels dans les ‘AssurTech’ (FinTech du secteur de l’assurance) ont été multipliés par cinq au cours des trois dernières années, représentant un montant total de 3,4 milliards de dollars depuis 2010 .
  • Plus de deux-tiers (68%) des compagnies d'assurance disent avoir pris des mesures concrètes pour relever les défis et saisir les opportunités que présentent les FinTech.

La nouvelle étude du cabinet d’audit et de conseil PwC « Opportunities await: How InsurTech is reshaping insurance » révèle l'importance de l'essor des FinTech dans le secteur mondial de l’assurance, à l’heure où les clients demandent une personnalisation accrue des produits et où les assureurs cherchent à réduire massivement leurs coûts.

 

Les assureurs traditionnels prennent la mesure de la menace représentée par les AssurTech, mais ne sont pas encore prêts à leur faire face

Les assureurs traditionnels interrogés par PwC sont bien conscients du pouvoir de disruption des FinTech sur leur marché : trois répondants sur quatre (74%) s’attendent à ce que les AssurTech révolutionnent le secteur de l’assurance au cours des 5 prochaines années.

Les impacts attendus concernent en priorité le développement de nouvelles offres mieux adaptées aux besoins des clients et une meilleure compréhension des risques facilitée par l’arrivée des nouvelles technologies.  

L’Internet des objets, le data analytics ou même les drones civils à usage commercial sont aujourd’hui utilisés par les FinTech pour collecter et analyser les données clients de manière toujours plus originale et dans des délais records, mais aussi pour développer des produits toujours plus personnalisés.

Pour autant, les compagnies d’assurance ne semblent pas encore prêtes à investir massivement dans l’innovation. En effet, si 43% des acteurs du secteur affirment intégrer les FinTech au cœur de leurs stratégies, seuls 28% ont mis en place des partenariats avec ces nouveaux acteurs et moins de 14% d’entre eux ont participé à des levées de fonds ou à des incubateurs.

Les acteurs historiques estiment que la sécurité informatique constitue le principal obstacle à la collaboration avec ces start-up. Tandis que ces dernières soulignent les « différences managériales et culturelles » comme les principaux obstacles au développement de relations avec les acteurs traditionnels du secteur.

 

Pour Ronald Sloukgi, associé responsable du secteur de l’assurance chez PwC :
« Les assureurs doivent favoriser une culture de l'innovation et de la créativité au sein de leurs organisations pour s'assurer que les progrès réalisés ne sont pas vainsLe risque est de passer à côté de l'opportunité de proposer aux clients une expérience similaire à celle que leur offrent les entreprises technologiques et de distribution. Le modèle unique n'est plus de mise dans le secteur des assurances, mais les assureurs peuvent, en travaillant aux côtés des AssurTech, se repositionner à l'avant-garde de la relation client. 
Les AssurTech changeront la donne pour ceux qui acceptent de se prêter au jeu. Les assureurs bénéficient d'un accès privilégié aux données clients et l'utilisation de technologies de pointe pour les analyser de façon approfondie pourrait être bénéfique pour les entreprises comme pour les particuliers. »

 

Les AssurTech, quels risques et quelles opportunités pour les acteurs traditionnels de l’assurance ?

Les dirigeants des compagnies d'assurance interrogés par PwC considèrent la pression sur les marges (73%) et la perte de parts de marché (69%) comme les principaux risques posés par les FinTech.Ils sont également particulièrement inquiets de perdre une partie croissante de leur clientèle : 59% des répondants du secteur se déclarent inquiets, ce qui en fait la deuxième population des services financiers la plus préoccupée à l’idée de perdre des clients au profit des FinTech.

Malgré cela, les assureurs traditionnels perçoivent également des opportunités avec l’arrivée des FinTech dans leur secteur. Le principal avantage cité par les acteurs est la diminution des coûts (81%) permise par le développement de plateformes cloud et de solutions de désintermédiation et d’automatisation.

Selon Ronald Sloukgi : « Ce n'est qu'en agissant aujourd'hui et en relevant les défis et opportunités offerts par les AssurTech que le secteur sera en mesure de répondre aux enjeux de demain. Les acteurs traditionnels qui sont suffisamment avisés pour affronter aujourd’hui les transformations dans l’assurance s'imposeront demain comme les leaders du marché. »

 

Les 4 étapes que les compagnies d’assurance doivent suivre pour tirer profit de la révolution des FinTech

L’étude de PwC révèle que les compagnies d’assurance doivent désormais accomplir 4 étapes clés pour espérer tirer profit de la révolution des FinTech :

  • Etre en veille permanente : les assureurs les plus avisés suivent déjà les nouvelles tendances et développent leur présence dans les pôles d'innovation majeurs à l’échelle mondiale, tels que la Silicon Valley, Singapour ou Londres.
  • Mettre en place des partenariats stratégiques : la conclusion de partenariats avec les FinTech et le développement de solutions pilotes sont de plus en plus plébiscités par les assureurs qui souhaitent miser sur la créativité.
  • Intégrer les AssurTech dans son écosystème : les incubateurs de start-up et les acquisitions stratégiques offrent aux assureurs des solutions efficaces pour régler des problèmes souvent complexes.
  • Développer de nouveaux produits : en étant à l'écoute et en échangeant avec les AssurTech, les acteurs historiques peuvent révéler des risques, actuels ou émergents, et ainsi affiner leur portefeuille de produits et services.

 

Selon Pauline Adam-Kalfon, directrice spécialisée en assurance chez PwC :
« Il serait souhaitable de capitaliser sur les différences entre les start-up et les acteurs historiques puisque les uns comme les autres offrent des atouts essentiels à l'avenir du secteur. Conjuguer la vision à long terme et l'expérience des compagnies d'assurance, avec la créativité et l'agilité des start-up, permettrait au secteur de se réinventer en proposant de nouvelles réponses et en enrichissant son offre de produits véritablement innovants. »

 

Méthodologie

Cette étude est un focus sectoriel de la dernière enquête mondiale de PwC sur les FinTech, « Blurred Lines : How FinTech is shaping Financial Services », menée auprès de 544 dirigeants, responsables de l'innovation, directeurs de systèmes d'information et membres de directions générales en charge des évolutions numériques et technologiques dans le secteur des services financiers. Les réponses des 79 dirigeants de start-up et de compagnies d'assurance interrogés ont été analysées pour produire l’étude « Opportunity await : How InsurTech is reshaping insurance ».

 

A propos de PwC France et pays francophones d'Afrique

PwC développe en France et dans les pays francophones d'Afrique des missions de conseil, d’audit et d’expertise comptable, privilégiant des approches sectorielles. 
Plus de 208 000 personnes dans 157 pays à travers le réseau international de PwC partagent solutions, expertises et perspectives innovantes au bénéfice de la qualité de service pour clients et partenaires. Les entités françaises et des pays francophones d'Afrique membres de PwC rassemblent 5 000 personnes couvrant 23 pays. Rendez-vous sur www.pwc.fr
En se mobilisant au quotidien pour conseiller et accompagner ses clients dans leur réussite, PwC contribue à la dynamique de l’économie française. A travers ses études et ses analyses d’experts, PwC s’engage également à anticiper les économies du futur et à développer les nouveaux usages technologiques. Enfin, en apportant des solutions pour maîtriser les risques, PwC crée de la confiance entre les acteurs et sécurise le cœur de l’économie française.
PwC France a lancé le mouvement #LetsgoFrance pour valoriser tous ceux qui travaillent à la réussite de l'économie française.
Rejoignez-nous et agissons ensemble : letsgofrance.fr
« PwC » fait référence au réseau PwC et/ou à une ou plusieurs de ses entités membres, dont chacune constitue une entité juridique distincte. Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site www.pwc.com/structure

Données extraites de la plateforme DeNovo de PwC

Contactez-nous

Roxane Lauley
Responsable relations presse, PwC France
Tel : +33 (0)1 56 57 13 14
Email

Sabrina Gallinotti
Relations presse, PwC France
Tel : +33 1 56 57 17 45
Email

Suivez-nous !