Communiqué de presse 2014

Neuilly-sur-Seine, le 24 février 2014

Santé et Pharmacie : les dirigeants de ces secteurs sont optimistes pour 2014

Les nouvelles technologies et les évolutions démographiques vont modifier en profondeur les marchés de la santé et de la pharmacie, mais tous les dirigeants ne s’estiment pas encore prêts. C’est ce que révèle l’étude PwC « CEO Survey » sur la confiance des dirigeants des entreprises de ces deux secteurs.
Pour faire face à ces mutations, les chefs d’entreprise donnent la priorité à l’innovation et au développement d’alliances stratégiques ou de joint venture, que ce soit sur leur marché domestique ou bien dans les pays matures (Etats-Unis, Europe de l’Ouest principalement).
Malgré des préoccupations liées à la dette et à l’excès de réglementation, les leaders de la santé et de la pharmacie s’estiment confiants pour l’avenir.

Les dirigeants de l’industrie pharmaceutique sont optimistes pour l’avenir et privilégient les pays matures

Selon l’étude de PwC, 90% des dirigeants se disent confiants ou très confiants dans la croissance de leur chiffre d’affaires dans les 3 ans à venir, et 32% pensent que l’économie mondiale va s’améliorer : c’est plus de 3 fois plus que l’année dernière !
« On note une vraie confiance des dirigeants de l’industrie pharmaceutique en leur entreprise. Leur capacité d’adaptation élevée et leur avance en termes de technologie leur permet d’envisager l’avenir avec plus de sérénité que la moyenne », note Anne-Christine Marie, Associée PwC en charge du secteur pharmaceutique et sciences de la vie.

En termes de priorité stratégique, les acteurs du secteur pharmaceutique envisagent à 53% de nouer une alliance stratégique ou une joint venture : c’est 9 points de plus que la moyenne. Parmi les pays considérés comme les plus importants pour leur croissance, les Etats-Unis viennent en tête, devant la Chine, suivie par l’Allemagne. Car 30% des dirigeants interrogés qui envisagent des opérations de fusions-acquisitions regardent en priorité les cibles en Europe de l’Ouest.

En terme technologique, un écart entre les aspirations et la réalité
L’étude révèle que 89% des dirigeants de l’industrie pharmaceutique pensent que les avancées technologiques vont transformer leur activité dans les 5 prochaines années. Face à ces mutations, le secteur pharmaceutique évolue plus rapidement que la moyenne des autres secteurs pour relever les défis technologiques. Les dirigeants de l’industrie pharmaceutique sont seulement 32% à s’inquiéter de la rapidité de l’émergence des nouvelles technologies, contre 47% au niveau global.

Cette confiance s’explique notamment par une bonne préparation de leurs services de R&D : 38% des dirigeants déclarent avoir déjà initié des actions pour améliorer l’innovation - contre 28% pour l’ensemble des secteurs – et ils sont aussi nombreux à penser que leur fonction R&D est bien préparée à relever leurs défis.

Cependant, on constate un écart important entre les aspirations et les faits : si la création de nouveaux produits et services reste le moyen privilégié pour générer de la croissance (44% contre 35% tous secteurs confondus), moins de 40% des répondants déclarent avoir modifié leurs investissements technologiques ou augmenté leur capacité en termes d’innovation et de R&D. Et seuls 26% déclarent que leur fonction IT est prête pour gérer les changements. De même concernant le big data, sur lequel 79% des dirigeants disent vouloir faire évoluer leur stratégie, mais seuls 23% ont commencé à agir. Il faut souligner aussi que malgré les évolutions technologiques, 57% des dirigeants ne se sentent pas préoccupés par les risques que la cybercriminalité pourrait faire courir à leur croissance

En termes de préoccupation, c’est l’excès de réglementation qui tient le haut du pavé : près de 80% des dirigeants interrogés craignent que cet excès de réglementation freine leur croissance, tout en reconnaissant cependant que grâce à la réglementation les standards de qualité se sont améliorés ces 12 derniers mois. Dans le secteur pharmaceutique, les autres préoccupations concernent notamment l’intégrité de la supply chain, la capacité à protéger leur propriété intellectuelle (64% craignent que leur incapacité à la protéger freine leur croissance, contre 43% tous secteurs confondus) et l’impact de la corruption sur la croissance.

Santé : les nouvelles technologies et les évolutions démographiques bouleversent le secteur

L’étude de PwC révèle que 86% des dirigeants du secteur de la santé pensent que leur activité sera profondément transformée par les nouvelles technologies dans les 5 prochaines années. Pour s’adapter, 93% des dirigeants souhaitent ainsi investir dans les nouvelles technologies, mais malgré cette prise de conscience, seuls 33% des dirigeants ont modifié leurs investissements en matière de technologie. Conscients de leur retard, 57% des leaders de la santé s’inquiètent donc de la rapidité du changement technologique, contre 47% tous secteurs confondus.

L’autre tendance clé pour les acteurs de la santé, ce sont évidemment les évolutions démographiques, considérées à 84% comme une tendance qui va transformer leur activité, contre 60% tous secteurs confondus. C’est la raison pour laquelle les dirigeants du secteur sont vigilants concernant les demandes en mutation de leurs clients et patients : 94% envisagent même de modifier leur stratégie sur ce point, et 84% réfléchissent à modifier leurs canaux de distribution.

« Beaucoup reste à faire dans le secteur de la santé. Les nouvelles technologies représentent un véritable défi pour les acteurs, qui doivent mettre en place des plans d’action rapides pour s’adapter à ces mutations », précise Elisabeth Hachmanian, Associée PwC en charge de l'activité Santé.

Les acteurs développent les alliances stratégiques et joint ventures
Pour faire face à ces mutations rapides, les dirigeants élaborent des stratégies de collaboration. Plus de la moitié d’entre eux l’ont déjà fait l’année dernière, et 69% prévoient de nouer une alliance stratégique ou une joint venture dans l’année à venir, contre 44% pour l’ensemble des secteurs.
Ces stratégies de rapprochement n’impliquent pas de développement à l’international. Les marchés développés comme l’Amérique du Nord et l’Europe de l’Ouest restant largement privilégiés par les investisseurs.

La réponse des pouvoirs publics face à la dette, préoccupation numéro 1 des acteurs de santé
Parce que les gouvernements jouent un rôle majeur dans le secteur, les dirigeants de ce marché sont particulièrement préoccupés par leur gestion des déficits budgétaires et de la dette (81%). Vient ensuite une crainte concernant l’excès de réglementation, et le coût de l’énergie.

53% des dirigeants de la santé pensent que leurs effectifs vont augmenter
Malgré ces préoccupations, l’optimisme des dirigeants dans le secteur de la santé est croissant : 44% pensent que l’économie mondiale va s’améliorer cette année, contre 23 % l’année dernière. C’est la raison pour laquelle plus d’un dirigeant sur 2 souhaite embaucher dans l’année à venir. Le recrutement de collaborateurs qualifiés devient donc un enjeu central : 94% des dirigeants de la santé souhaitent améliorer leur stratégie pour attirer et fidéliser les talents.

Méthodologie de l’étude :

Pour cette 17ème édition de l’étude mondiale annuelle de PwC « CEO Survey », 1344 chefs d’entreprise de 68 pays ont été interrogés entre septembre et décembre 2013. 119 dirigeants du secteur pharmaceutique et des sciences de la vie, et 81 dirigeants du secteur de la santé ont participé à l’enquête. Les études complètes sont disponibles sur www.pwc.fr.

A propos de PwC France et pays francophones d'Afrique

PwC développe en France et dans les pays francophones d'Afrique des missions d’audit, d’expertise comptable et de conseil créatrices de valeur pour ses clients, privilégiant des approches sectorielles.
Plus de 184 000 personnes dans 157 pays à travers le réseau PwC partagent idées, expertises et perspectives innovantes au bénéfice de la qualité de service pour leurs clients et partenaires.
Les entités françaises et des pays francophones d'Afrique membres de PwC rassemblent 5 000 personnes couvrant 25 pays.
« PwC » fait référence au réseau PwC et/ou à une ou plusieurs de ses entités membres, dont chacune constitue une entité juridique distincte. Pour plus d’information, rendez-vous sur le site www.pwc.com/structure

Pour suivre l’actualité de PwC

Retrouvez PwC sur Twitter


Sites de PwC les plus fréquemment visités

Liste complète de tous les sites de PwC

Close