La fraude en entreprise : tendances et risques émergents

Novembre 2011

PwC « Global Economic Crime Survey 2011 »

Détournements d’actifs, fraudes comptables, corruption, cybercriminalité, un tiers des entreprises dans le monde sont victimes de fraude. En France, la fraude touche près d’une entreprise sur deux, soit 17 points de plus qu’en 2009. La principale explication réside dans l’efficacité croissante des dispositifs de prévention et de contrôle mis en place dans les entreprises. Une fraude sur deux est détectée grâce à ces dispositifs - 61% en France. Réalisée auprès d’un échantillon de 3877 entreprises entre fin-juillet et mi-septembre 2011, la 6ème édition de l’étude PwC analyse les évolutions de la fraude en entreprise.
Toutes les entreprises sont concernées, particulièrement les grandes (dans 54% des cas) qui déclarent + 8 points de fraudes par rapport à 2009. Aucun secteur n’est épargné. Les télécommunications et les assurances se placent au premier rang des secteurs les plus touchés, suivis du secteur public et de l’hôtellerie- tourisme.
Fait nouveau de cette 6ème édition de l’étude PwC, la cybercriminalité devient une fraude presque aussi fréquente que la fraude comptable ou la corruption dans le monde.
Le portrait type du fraudeur ? Un homme dans 77% des cas, entre 30 et 40 ans, avec 3 à 5 ans d’ancienneté dans l’entreprise.

Novembre 2011 – 17 pages – En français

L’avis de nos experts : Dominique Perrier et Jean-Louis Di Giovanni, associés PwC, Département Litiges et Investigations