Blockchain : quelles applications pour l’énergie ?

 
Déjà largement expérimentée dans le secteur financier, la technologie blockchain pourrait trouver des nombreuses applications dans le secteur de l’énergie.
Des expérimentations et projets R&D sont en cours, pour, au-delà de l’échange d’énergie « peer-to-peer », piloter des systèmes décentralisés d’auto-consommation collective, gérer la facturation ou la tenue de registres de certification ou favoriser l’éco-mobilité. 
Même si au-delà des aspects techniques, des barrières réglementaires et opérationnelles doivent être levées, la technologie est prometteuse dans le secteur de l’énergie.

 

Une technologie de transactions peer-to-peer permettant de réduire les coûts et d'accélérer les processus 

 

La révolution portée par la blockchain

Avec la technologie blockchain, le modèle transactionnel centralisé (via banques, bourses, plateformes d’échange ou de trading, fourniture d’énergie) devient décentralisée tout en garantissant l’exactitude des transactions. Les transactions sont directement conclues et effectuées de peer-to-peer. Les coûts peuvent ainsi être réduits et les processus accélérés, le système devenant en outre plus flexible. De nouvelles possibilités émergent avec l’ajout de programmes autonomes, les « smart contracts », permettant d’opérer de manière automatisée des règles et processus prédéfinis.

Un éventail de possibilités pour la maîtrise de l’énergie

Appliquée au secteur de l’énergie, la Blockchain ouvre de nombreuses possibilités. Au-delà de son utilisation pour réaliser des transactions d’énergie directement entre un consommateur et un producteur, cette technologie pourrait contribuer à faire émerger des systèmes électriques décentralisés entre consomm’acteurs. En outre, la gestion des mesures de consommation, de la facturation, la tenue des registres sur les actifs, sur la garantie d’origine de l’énergie, les certificats d’énergie renouvelable, voilà autant d’activités qui pourraient être transformées, d’abord au niveau individuel ou local.

 

La Blockchain reste encore un concept dans le secteur de l’énergie

Alors que le secteur financier commence à adopter la Blockchain, le secteur de l’énergie a seulement initié quelques projets, souvent portés par des start ups et des grandes compagnies. Par exemple, en avril 2016 à New York, de l’énergie produite de façon décentralisée a été vendue pour la première fois directement entre voisins via un système Blockchain. Des dispositifs similaires sont en cours d’expérimentation pour accélérer la mise en place d’un modèle décentralisé de production et de  consommation de l’énergie et renforçant l’autonomie de ses acteurs.

 

L'énergie face à la technologie Blockchain ? 

Découvez l'interview de notre expertePascale Jean par Environnement magazine

loading-player

Playback of this video is not currently available

Contactez-nous

Pascale Jean
Associée responsable du secteur Energie
Tel : +33 1 56 57 11 59
Email

Marie-Line Ricard
Associée Finance quantitative et responsable du Blockchain Lab
Tel : +33 1 56 57 88 29
Email

Suivez-nous !
Suivez-nous