CEO success

Les dirigeants sont-ils moins éthiques que par le passé ?

Mai 2017

 

Les dirigeants d’aujourd’hui se trouvent dans une nouvelle ère de responsabilité. Suite aux impacts de la crise financière de 2008, de la rapidité du partage de l’information, de l’omniprésence du digital, la relation du public au dirigeant a évolué vers plus de transparence.

Taux de turnover

Le taux de turnover général des dirigeants diminue, après le pic de 16,6% en 2015, pour ne représenter que 14,9% en 2016. Le taux de turnovers planifiés atteint 81%. Les remplacements de dirigeants provenaient principalement des économies BRIC (Brésil, Russie, Inde, Chine), du Japon et de l’Europe de l’Ouest.

Part des femmes

La part globale des femmes dirigeants nommés en 2016 a augmenté pour atteindre 3,6%. Plus précisément, le Canada et les Etats-Unis ont le taux le plus élevé de nominations, suivis par la Chine. Au niveau sectoriel, le secteur de la santé, de l’industrie, de l’informatique, de la consommation n’ont pas nommé de dirigeants femme en 2016.

Dirigeants nommés en 2016

Les dirigeants nommés en 2016 ne sont que 18% à provenir d’une autre entreprise, contre 23% pour les 5 années précédentes. Cette tendance concerne quasiment tous les secteurs et les régions du monde. Globalement, la part des dirigeants nommés en 2016 avec une expérience internationale diminue, elle est descendue à 24% en 2016 (45% en 2012).

Contactez-nous

Pierre Péladeau
Associé Strategy&
Tel : +33 1 56 57 86 16
Email

Suivez-nous !
Suivez-nous