PwC utilise des cookies pour personnaliser votre visite et vous assurer une meilleure expérience sur notre site. En continuant, vous acceptez notre utilisation des cookies. Pour en savoir plus, cliquez ici.
X

Communiqué de presse 2015

Neuilly-sur-Seine, le 7 juillet 2015

85% des dirigeants ayant mis en place une stratégie de diversification des talents estiment qu’elle a amélioré la performance de leur entreprise

Dans son étude « People strategy for the digital age : A new take on talent » menée à l’échelle mondiale, lecabinet d’audit et de conseil PwC constate que, dans un contexte de concurrence mondiale accrue, les entreprises ont désormais besoin de compétences plus diversifiées pour rester compétitives : 73% des dirigeants voient la pénurie des compétences comme une menace sérieuse à la poursuite de leur activité (contre seulement 46% en 2009).
Une des réponses consiste à mettre en place une stratégie de diversification des talents. Pour aller plus loin, les entreprises doivent également se tourner vers l’exploitation et l’analyse des données qu’elles collectent.

Des profils diversifiés, nécessaires pour innover dans les manières de travailler et répondre aux nouveaux enjeux business des entreprises

Près des deux tiers des entreprises (64%) ont mis en place des stratégies de diversification des compétences, une diversité entendue au sens large, puisque la notion traditionnelle de diversité au travail (âge, genre, origine) a évolué pour englober des caractéristiques plus larges, telles que l’expérience personnelle, la culture, la personnalité, …
                               
85% des dirigeants ayant mis en place une stratégie de diversification des talents estiment qu’elle a amélioré la performance de leur entreprise et 56% qu’elle leur a permis d’accéder à de nouvelles opportunité sectorielles et géographiques.

Mettre en place une stratégie de diversité des talents devient critique à l’heure où l’innovation, la recherche de nouveaux modes de collaboration, en interne comme en externe (alliances), et l’exploitation des nouvelles technologies constituent des enjeux majeurs pour les entreprises.

  

Dans le cadre de la mise en œuvre de cette diversification, les dirigeants identifient deux priorités :

  • 81% des dirigeants interrogés sont à la recherche de profils possédant une palette de compétences plus large que par le passé. Les compétences technologiques sont, sans surprise, les plus demandées : 75% des dirigeants considèrent que posséder une stratégie de recrutement et de formation dédiée au digital est essentiel pour répondre aux enjeux technologiques. Pour rechercher ces nouveaux profils, 71% des dirigeants affirment avoir élargi leur périmètre de recherche à de nouvelles zones géographiques, différents secteurs et catégories démographiques.  
  • 81% des entreprises ont également mis en œuvre une stratégie de montée en compétence de leurs collaborateurs via de la formation continue et des programmes de mobilité, afin d’entretenir un vivier de talent en interne, capable de s’adapter aux exigences du marché.

 
L’identification et la formation des talents n’est qu’une première étape de cette stratégie de diversification des talents : une démarche d’intégration de cette diversité dans l’entreprise doit également être mise en place afin de garantir le succès sur le long terme de l’arrivée de nouveaux profils. Il s’agit ainsi de combattre les préjugés et de favoriser les modes de pensée collectifs.

 

L’analyse des données RH, un gisement encore inexploité dans le cadre de la gestion des talents

80% des dirigeants jugent prioritaire l’utilisation des données RH dans le cadre de leur stratégie digitale. Mais seulement 46% utilisent ces données pour mieux gérer les compétences au sein de leur organisation.

On constate un écart entre l’importance que les entreprises accordent à l’utilisation des nouvelles technologies pour satisfaire les besoins clients et le faible usage de ces technologies, en interne, dans le cadre de leur stratégie de gestion des talents.

 Un des défis à venir consiste donc à faire de la collecte et de l’analyse des données un avantage compétitif pour l’entreprise.

Philippe Valo, Directeur chez PwC spécialiste des technologies RH, explique : « Les entreprises ont accès à plus de données RH que jamais, mais, pour créer de la valeur ajoutée pour l’organisation et ajuster leur vivier de compétences aux évolutions de leur stratégie, cette information doit être nettoyée, consolidée avec les données des autres fonctions, et analysée par des spécialistes de la donnée issus des équipes de la DRH. Les entreprises les plus avancées et innovantes dans le domaine se sont d’ores et déjà lancées dans l’analyse prédictive de leurs données RH leur permettant, à titre d’exemple, d’anticiper les taux d’absentéisme et de turnover ou, encore, d’évaluer la qualité de leurs recrutements ou des canaux de recrutement afin de prendre les actions RH les plus appropriées à ces prédictions.

PwC vient de reconduire un temps fort de sa politique de diversité : la Semaine mondiale de la Diversité

Pour la 2ème année consécutive, PwC a dédié une semaine à la promotion de la diversité de ses talents, soutenue par Dennis Nally, Président de PwC au niveau mondial. Du 15 au 19 juin 2015, les 195 000 collaborateurs de PwC dans le monde – 4000 en France – ont pu assister à des conférences et participer à des ateliers pour réfléchir ensemble autour des questions de Diversité et d’Inclusion dans l’entreprise.

Parmi les grands temps forts de cette semaine en France :

  • Bernard Gainnier, Président de PwC France et Afrique francophone, François Jaumain, associé PwC en charge de la Diversité en France, et Agnès Hussherr, associée responsable de la Diversité de PwC au niveau mondial, ont animé un débat autour de « La diversité chez PwC France ».
  • Patrick Scharnitzsky, Docteur en psychologie sociale, et Professeur affilié à ESCP Europe, a donné une conférence sur le thème « Diversity : from awareness to action ».
  • Une animation autour de l’engagement de PwC dans le programme des Nations Unies HeForShe a offert l’occasion à de nombreux collaborateurs de s’engager individuellement dans ce programme dont l’objectif est de mobiliser un milliard d’hommes dans la lutte contre les inégalités hommes/femmes

Méthodologie

Cette étude est basée sur les résultats de la 18e édition de l’étude mondiale annuelle de PwC « Global CEO Survey », pour laquelle 1 322 interviews ont été conduites dans 77 pays entre septembre et décembre 2014. 459 entretiens ont été menés en Asie-Pacifique, 455 en Europe, 147 en Amérique du Nord, 167 en Amérique latine, 49 en Afrique et 45 au Moyen-Orient. L’étude intégrale est disponible ici : www.pwc.fr/publications.

A propos de PwC France et pays francophones d'Afrique

PwC développe en France et dans les pays francophones d'Afrique des missions d’audit, d’expertise comptable et de conseil créatrices de valeur pour ses clients, privilégiant des approches sectorielles.
Plus de 195 000 personnes dans 157 pays à travers le réseau PwC partagent idées, expertises et perspectives innovantes au bénéfice de la qualité de service pour leurs clients et partenaires.
Les entités françaises et des pays francophones d'Afrique membres de PwC rassemblent 5 000 personnes couvrant 23 pays.
« PwC » fait référence au réseau PwC et/ou à une ou plusieurs de ses entités membres, dont chacune constitue une entité juridique distincte. Pour plus d’information, rendez-vous sur le site www.pwc.com/structure.


Sites de PwC les plus fréquemment visités

Liste complète de tous les sites de PwC

Close